Une spectroscopie à cavité améliorée affiche un record de vitesse

Le 13/01/2010 à 0:00  
default-image-3077

Des chercheurs du Laboratoire de Photophysique Moléculaire/CNRS d’Orsay et de l’Institut Max Planck für Quantenoptik de Garching (Allemagne) ont développé un spectromètre capable d'identifier des traces infimes de gaz en temps réel, selon la revue Nature Photonics, reprise par Spectra Analyse. L’approche développée par les chercheurs repose sur une spectroscopie par transformée de Fourier, à peigne de fréquences et à cavité améliorée assure la mesure de spectres haute résolution, ultrasensible et à large bande passante en quelques dizaines de microsecondes, sans recourir à de détecteurs à réseaux. Il est non seulement possible de couvrir, en théorie, des fréquences allant du terahertz aux ultraviolets, mais également d’ouvrir la spectroscopie dite “time-resolved” (enregistrement de spectres à différents intervalles de temps après excitation) à l'analyse rapide d’événements uniques.
(Janvier 2010)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap