VxWorks apporte le protocole SMP aux applications embarquées

Le 27/11/2007 à 0:00  
default-image-3077

Wind River annonce l'ajout d'une nouvelle fonction à son système d'exploitation temps réel. Comme son nom l'indique, VxWorks 6.6 SMP prendra en charge le protocole SMP, ou Symmetric Multiprocessing. Cet acronyme désigne une architecture partagée entre plusieurs processeurs, et pour laquelle chaque tâche peut être effectuée indifféremment sur l'un ou l'autre des processeurs. Cela implique l'utilisation d'un planificateur évolué qui, selon les temps de traitement de chaque tâche, les répartit de manière à ce que le taux d'occupation des processeurs soit optimal. « La méthode du multiprocessing existe depuis plusieurs années et Wind River a toujours développé une forte expertise dans ce domaine, notamment pour nos systèmes d'exploitation basés sur Linux, commente Vincent Rerolle, vice-président Corporate, Development & Strategy du groupe. En revanche, c'est la première fois qu'apparaît sur le marché une gamme de produits destinés à apporter le SMP aux architectures temps réel embarquées ». Pour ces applications où la puissance de calcul devient de plus en plus importante, le SMP apporte une alternative intéressante à la virtualisation. Il ne s'agit pas ici d'isoler les tâches sur des cœurs séparés, mais d'optimiser les temps de traitements pour que les cœurs soient utilisés au maximum de leurs capacités.
Disponible à la fin 2007, le support du protocole SMP sera intégré simultanément à tous les produits de la gamme VxWorks, du système d'exploitation en lui-même jusqu'aux outils de développement, de migration, de déboguage et d'optimisation. (novembre 2007)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap