Wind River lance la première offre complète pour le développement d'architecture multi cœurs

Le 01/07/2008 à 0:00  
default-image-3077

Avec la sortie de Wind River Hypervisor, l'éditeur américain spécialisé dans les outils d'optimisation pour applications embarquées annonce que son offre en matière de logiciels pour architecture multi cœurs est désormais complète. Outre les outils de développement Wind River Workbench, cette offre comprend l'hyperviseur, donc, ainsi que plusieurs versions des systèmes d'exploitation VxWorks et Linux. En effet, Linux se décline en deux versions pour effectuer des calculs parallèles ou asymétriques sur les différents cœurs (SMP, pour Symmetric Multiprocessing, ou AMP pour Asymmetric Multiprocessing). VxWorks, pour sa part, est disponible en version SMP, AMP et Bare Metal (l'OS est réduit à une simple machine virtuelle, très légère, ce qui garantit les meilleures performances de traitement). Cette offre arrive à maturité alors que les architectures multi cœurs se démocratisent sur les marchés industriels et que les processeurs dotés de huit cœurs ou plus font leur entrée. Outre le gain en consommation (pour les équipements mobiles), ces nouveaux processeurs réduisent notablement les coûts matériels. Manquait un logiciel pour organiser la répartition des tâches (ou threads) entre les différents cœurs et gérer les accès à la mémoire. Grâce aux capacités de virtualisation de Wind River Hypervisor, il est désormais possible de définir avec précision des applications mêlant plusieurs OS, et avec plusieurs niveaux de priorité. Selon John Bruggeman, directeur marketing du groupe, «une des applications typiques, conçues par nos premiers clients dans le domaine de la défense et des télécommunications, se base sur un processeur à huit cœurs. Quatre cœurs sont utilisés pour VxWorks SMP (calculs liés à l'application), deux sont réservés à Linux pour l'affichage et le stockage des données, et enfin les deux cœurs restants utilisent VxWorks Bare Metal pour la transmission de trames de communication à haute vitesse» Quels que soient les besoins de l'application (sécurité ou performance), il est possible de concevoir une plate-forme matérielle qui utilise au mieux les capacités des processeurs multi cœurs. Outre les marchés de la Défense et des télécommunications, Wind River croit beaucoup en le développement des architectures multi cœurs dans l'automobile. Un marché qui est confronté à de nombreuses questions sensibles, que ce soit en ce qui concerne les contraintes environnementales; les contraintes d'encombrement (il n'est plus possible de rajouter une nouvelle carte électronique pour chaque nouvelle fonction). Puis, c'est tout naturellement vers les marchés du médical et des automatismes industriels que les commerciaux de Wind River se tourneront pour proposer des architectures logicielles optimisées pour les processeurs multi cœurs. (juillet 2008)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap