Yokogawa ambitionne de devenir numéro 1 en capteurs de pression vers 2010

Le 21/11/2005 à 0:00  
default-image-3077

Yokogawa a toujours “péché” par modestie, en fuyant les effets d’annonce. Mais à l’occasion de ses 90 ans, elle s’est quelque peu lâché. Au cours d’un réunion de la presse internationale à Tokyo, la société japonaise a affiché de très grosses ambitions dans l’univers du contrôle de process. Elle réalise 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans cet univers (soit 54 % de son chiffre d’affaires global) et elle a affirmé qu’elle entendait devenir numéro 1 mondial dans les principaux secteurs de l’instrumentation de process où elle est aujourd’hui présente : les enregistreurs (elle est déjà numéro 1), les débitmètres électromagnétiques (elle est numéro 4), les capteurs d’analyse chimique (elle est numéro 4) et les capteurs de pression (elle est numéro 2).
Cette “prétention” peut sembler ultra-optimiste, surtout dans les capteurs de pression où règne Emerson Process Management, avec 41,4 % de parts de marchés. "Mais avec la technologie du silicium résonant mise en œuvre dans notre gamme EJX, nous avons une avance technologique", affirme la société japonaise. Ce capteur multi-paramètre se caractérise surtout par une très grande précision. Yokogawa affirme qu’il lui a permis de prendre 21,3% de parts de marché en 2004 (alors qu’elle en avait 14,9 % en 2002 et 11,6 % en 2000) et qu’elle vise les 30% en 2006.
Pour justifier ses objectifs, elle compte notamment sur le fort développement des industries de process en Asie, où elle est très bien accueillie, comme en attestent quelques énormes contrats qu’elle a obtenus récemment.
(Novembre 2005)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap