Automatismes de process : le contrôleur se joue des pannes de communication

Le 18/01/2010 à 18:57  

GE Fanuc Intelligent Platforms enrichit sa gamme de contrôleurs durcis. Le PAC8000 RTU (Remote Terminal Unit) est un produit aussi robuste que ses prédécesseurs, mais capable de piloter à distance les applications les plus critiques. Il dispose surtout d’une fonction d’archivage des données qui s’active en cas de rupture des communications avec le système central.

Il y a un an, les contrôleurs PAC8000 rejoignaient la gamme Proficy Process Systems de GE Fanuc Intelligent Platforms, suite au rachat par l’Américain de la société MTL. Contrairement à leurs équivalents à installer dans des armoires, ces contrôleurs étaient adaptés à une utilisation en extérieur. « Mais cela ne suffisait pas pour assurer le pilotage d’applications très étendues, explique Mickaël Desloges, responsable de l’activité Process EMEA chez GE Fanuc Intelligent Platforms. Les industries pétrolières, notamment, avaient besoin de produits autonomes pour contrôler des gazoducs ou des oléoducs répartis sur plusieurs milliers de kilomètres. »
Une utilisation autonome sur le terrain
C’est la raison pour laquelle GE lance une version RTU (Remote Terminal Unit) du PAC8000. Cette fois, tout dans le produit est pensé pour une utilisation autonome sur le terrain. Sa faible consommation, d’abord, autorise un fonctionnement sur batteries ou à partir de panneaux solaires. Sa haute disponibilité, ensuite, rend possible le remplacement d’un module d’Entrées/Sorties ou la mise à jour du programme sans aucune interruption. Ses capacités de redondance, enfin, prévoient le fonctionnement de deux contrôleurs en parallèle (le contrôleur de secours prend le relais en cas de panne du contrôleur principal).
« Mais c’est surtout par ses capacités de communication qu’il se distingue, indique Mickaël Desloges. Le PAC8000 effectue une remontée cyclique des informations et assure l’archivage des données de manière native. Du coup, en cas de panne de liaison radio ou de rupture des deux liaisons Ethernet redondantes, le contrôleur enregistre toutes les données et les conserve jusqu’au rétablissement des communications. »
Compatible DNP3
Comme le reste de la gamme de contrôleurs PAC8000, les modèles RTU sont résistants aux chocs, aux vibrations et aux températures extrêmes (de -40 à +70 °C). Ils sont certifiés Atex Zone 2 (pour une utilisation en atmosphère potentiellement explosive), mais pourront être utilisés avec les blocs d’Entrées/Sorties de la gamme 8000 Process I/O, certifiés pour des atmosphères plus dangereuses (Atex Zone 1 ou Zone 0).
Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le RTU n’est pas réservé au seul secteur pétrolier. Les industriels de la distribution électrique ont eux aussi des infrastructures très étendues et situées en extérieur. C’est la raison pour laquelle, à partir de décembre 2009, le PAC8000 RTU sera compatible avec le protocole DNP3 (Distributed Network Protocol). Il s’agit du protocole propre au monde de l’énergie, utilisé pour la communication entre les sous-stations électriques et les systèmes centraux.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap