Des systèmes de contrôle commande “à la demande”

Le 06/04/2010 à 15:23  

Les contrôleurs DeltaV série S d’Emerson Process Management offre aux concepteurs la possibilité de choisir la configuration qu’ils veulent, quelle que soit l’étape du projet et sans se soucier des problèmes de câblage, de délai, de coût…

Les concepteurs de systèmes d’automatisation numériques sont désormais confrontés à des process de plus en plus importants et complexes, à un choix accru de technologies. « Avec en plus le départ de spécialistes, notamment en retraite, et les délais réduits de mise en service, les solutions d’automatisme traditionnelles montrent leurs limites, que ce soit en termes de flexibilité, de performances, etc. », constate Peter Zornio, directeur “Stratégie” chez l’Américain Emerson Process Management. Fort de ce constat, la société a lancé un ensemble de technologies et de produits dont l’objectif premier est de simplifier la vie des concepteurs et des industriels dans le domaine des systèmes de contrôle. A l’occasion de la sortie de la version 11, Emerson Process Management en a tout d’abord profité pour repenser sa gamme DeltaV et dévoiler la série S. Au-delà de la nouvelle ergonomie des éléments, la série S se distingue par son ouverture : « Il s’agit d’une véritable rupture technologique éliminant les efforts importants de pré-ingénierie associés aux entrées/sorties », avance sans ambages Peter Zornio. L’une des principales originalités réside sur la technologie “I/O on Demand”. Elle permet aux utilisateurs de choisir le type d’entrées/sorties le plus adapté, d’affecter les entrées/sorties même à une étape avancée dans le projet et de les installer en salle de commande, dans des locaux éloignés, en environnements agressifs, etc. Pour accéder à ce niveau de gestion des changements tout au long d’un projet, la plate-forme d’automatisation numérique DeltaV série S regroupe plus d’une dizaine de types de “Characterization modules” (Charms) pour les entrées/sorties analogiques ou numériques, les bus de terrain (Foundation Fieldbus, DeviveNet, Profibus DP), les interfaces (série, AS-I, Ethernet...), les alimentations, etc.
Concept Human Centered Design
« Ces modules relaient l’information des entrées/sorties à n’importe quel contrôleur DeltaV via le réseau Ethernet. Il n’y a plus besoin de raccorder les entrées/soties à des cartes ad hoc associées à un contrôleur spécifique », explique Peter Zornio.
Autre originalité, le répartiteur qui s’appuie sur un bus électronique simplifie encore un peu plus la conception et l’utilisation d’un système en réduisant de deux tiers le câblage et le nombre de connexions requises comparé à des armoires de répartition traditionnelles.
Parmi les autres fonctionnalités améliorées, citons les communications redondantes, un ensemble d’affichages graphiques pour le logiciel de gestion des équipements AMS Suite. A l’instar des “I/O on Demand”, ces tableaux de bord reposent sur le concept Human Centered Design (HCD). « Le but de notre HCD Institute est de créer des produits fiables, compatibles et économiques, mais aussi d’apporter une amélioration au niveau de la facilité d’emploi et de la productivité », explique Peter Zornio. Les tableaux de bord sont développés autour des tâches des utilisateurs et associent des éléments et des couleurs identifiables du premier coup d’œil.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap