L’automate et l’IHM partagent le même outil

Le 11/05/2009 à 15:19  

Siemens lance le microautomate Simatic S7-1200 qui se programme à partir du même environnement que sa gamme d’interfaces homme machine HMI Basic Panels.


Il sera présenté en avril prochain à la Foire de Hanovre. Il sera à coup sûr la vedette du stand Siemens. Sa naissance est d’autant plus remarquée qu’il était attendu. En effet, depuis 1996, aucun nouvel automate n’est venu enrichir la gamme Simatic S7. La famille s’agrandit et accueille aujourd’hui le micro-automate Simatic S7-1200. Sa sortie s’accompagne de l’annonce de la gamme d’interfaces homme machine HMI Basic Panels. Ce lancement concomitant n’est pas fortuit, « nous proposons désormais un seul outil logiciel pour la réalisation d’un projet. A travers l’environnement Simatic S7 Basic, il est possible de réaliser la programmation, le paramétrage, le diagnostic et la mise au point des automates, des interfaces homme machine et de leurs communications », rapporte Pierre Etcheberry, chef produits micro-automates chez Siemens.
Cet environnement unique facilite d’autant plus la mise en œuvre de l’application qu’il a été doté de fonctionnalités de type “Drag and Drop” (glisser et déposer). « L’IHM et l’automate sont par exemple représentés à l’écran. Il suffit de tirer un fil avec la souris entre les ports de communication pour configurer la liaison avec le chargement automatique des adresses IP compatibles », explique Pierre Etcheberry. C’est d’ailleurs là une des grandes nouveautés de cette gamme d’automates et d’IHM. Ils abandonnent le traditionnel port RS485 et le protocole Profibus pour un port RJ45 et Profinet. Les liaisons entre automates et IHM bénéficient donc de tous les atouts de l’Ethernet industriel. Outre la simplicité d’utilisation par des techniciens, Siemens souhaite pouvoir répondre avec cette gamme aux justes besoins des constructeurs de machines ou des petits ateliers.
Ainsi la famille S7-1200 (qui affiche un temps de traitement d’une instruction binaire de 0,1 µs contre 0,3 µs pour la série S7-200 qu’elle remplacera à terme) est composée de trois modèles qui se différencient par le nombre d’Entrées/Sorties intégrées (6E/4S, 8E/6S et 14E/10S). Jusqu’à huit blocs d’Entrées/Sorties supplémentaires peuvent être associés à l’automate parmi ceux proposés (8E ou S, 8E/8S, 16E/16S) ainsi que trois coupleurs. Petite innovation pour éviter d’avoir recours à un bloc d’E/S additionnel : « Si l’application n’exige que 2 entrées ou 2 sorties supplémentaires pour ajouter un bouton ou une surveillance en température, nous proposons une platine qui se fixe au-dessus du module CPU », indique Pierre Etcheberry. De son côté, la famille HMI Basic Panels est composée de cinq modèles offrant des écrans tactiles de 4 à 15’’ ainsi que des touches de fonctions matérielles. Ils autorisent la visualisation, le pilotage et le diagnostic mais ne sont pas capables de traiter et sauvegarder des données.