L’automate se concentre toujours plus

Le 19/03/2007 à 0:00  

Ni Premium ni Quantum : le Modicon M340 veut se  faire une place à côté des deux grandes gammes de Schneider Electric. Son principal atout ? Sa petite taille…
Le Modicon M340 de Schneider Electric s’inscrit dans la tendance générale des automates programmables : toujours plus de puissance dans un encombrement toujours plus réduit. Il fait à peine 10 cm de haut pour 9,3 cm de profondeur. Les modules d’entrées/sorties concentrent jusqu’à 64 voies sur une largeur d’à peine 32 mm…
Ce petit automate universel est proposé avec 4 processeurs différents, qui se distinguent surtout par la taille mémoire : 35 à 70 Kinstructions pour le programme, 2 à 4 Mo de RAM utilisateur. Le temps d’exécution d’une instruction booléenne est de 0,12 ou 0,18 µs, selon le processeur.
Les modules d’entrées/sorties comportent de 16 à 64 E/S (il existe un module mixte à 16 E et 16 S). Dans la gamme, on relève la présence de deux modules de comptage (un à 2 voies à 60 kHz, l’autre à 8 voies à 10 kHz), très utiles dans les applications de tri ou de contrôle de vitesse. Ces modules, autonomes par rapport à l’unité centrale, peuvent gérer des actions réflexes de 200 µs.
Ces automates sont proposés avec une SD-Card enfichable en face avant et dans laquelle il est possible de sauvegarder l’application (le programme exécutable, le code source et les commentaires). Cette mémoire peut comporter jusqu’à 16 Mo pour la sauvergarde des fichiers, 8 Mo pour la sauvegarde des applications et 2 Mo pour le serveur Web. Cette carte peut être insérée ou retirée à chaud, sans perturber le fonctionnement de l’automate. Sur reprise secteur, le programme présent sur la carte est automatiquement transféré dans la mémoire interne de l’automate.
En termes de communication, le Modicon M340 est doté d’un port USB et de deux ports de communication. Ces derniers sont à choisir parmi Modbus, Ethernet TCP/IP ou CANopen. Ethernet permet d’assurer la communication avec les périphériques et d’accéder au serveur Web embarqué dans l’automate. CANopen est plus particulièrement destiné aux applications de contrôle de mouvements. Dans la gamme Schneider Electric, CANopen permet de piloter les variateurs de vitesse Altivar 31 et 71, les servovariateurs Lexium 05 et 15 et les servopositionneurs IcIA ; le temps de cycle se situe autour de la milliseconde.
La programmation se fait avec l’atelier logiciel Unity introduit récemment. Celui-ci comprend une importante bibliothèque de fonctions métier, notamment pour la régulation et la commande de mouvements.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap