Le gradateur de puissance d’Eurotherm vise l’efficacité énergétique

Le 27/08/2008 à 15:20  

La gamme de gradateurs de puissance EPower d’Eurotherm Automation joue la carte de la modularité et de la flexibilité.
Les produits intègrent aussi une fonctionnalité de gestion prédictive des charges pour une meilleure efficacité énergétique.
L’efficacité énergétique optimise la consommation électrique aux exigences d’un process de fabrication ou du fonctionnement d’un équipement. Elle n’est pas réduite à un concept à la mode. Alors que des industriels s’appliquent à la mettre en pratique, de nombreux fournisseurs proposent des solutions pour y parvenir. Eurotherm Automation est de ceux-là. « La gamme de gradateurs de puissance EPower, développée conjointement par nos équipes britanniques et françaises, joue la carte de la modularité, tant au niveau de la puissance que du contrôle pour les applications exigeant la régulation d’éléments chauffants », indique Jean-François Vasta, directeur commercial et marketing d’Eurotherm Automation. Mais elle propose également des outils qui assurent la gestion de l’énergie consommée par les charges pour réduire la facture énergétique. De tels process mettent en œuvre des zones de chauffe. « Si aucune régulation n’est mise en œuvre, chaque zone va pomper de l’énergie sur le réseau électrique quand elle en aura besoin. Ce qui va générer une répartition aléatoire de la demande globale de puissance avec des pics et des creux importants », observe Yves Level, responsable de recherche appliquée chez Eurotherm.
L’objectif de la gestion prédictive des charges baptisée PLM est justement d’arriver à optimiser la régulation de différentes zones de chauffe pour atteindre une consommation électrique constante, ou en tout cas, sans variation importante. Comment? En optimisant la demande de puissance. Un algorithme intégré au contrôleur et la communication par bus Can entre plusieurs contrôleurs assurent une meilleure répartition de l’énergie dans les charges. Ce qui diminue les pics de puissance et lisse les puissances consommées afin de rester dans les tranches basses de tarification de l’énergie électrique. Cette fonctionnalité gère également les priorités des demandes de puissance et, le cas échéant, déleste les charges.
Un gradateur de puissance est un interrupteur intelligent. Il s’insère, par exemple, dans la boucle de régulation. Sous la commande du régulateur, il s’assure que la puissance fournie est bien celle demandée par la charge. L’intelligence du gradateur est contenue dans le module de contrôle. C’est justement sur ce point que l’EPower affiche flexibilité et modularité. Le module de contrôle est commun à tous les modules de puissance et il s’adapte à tout type de charges. Ainsi sur ce module unique se connectent un à quatre modules de puissance. Deux gammes de tension sont proposées 100 V-600 V et 100 V-690 V pour six modules de puissance fournissant un courant selon les modèles allant de 50 à 630 A. Par cette modularité, l’utilisateur choisi donc la configuration et les modules de puissance qui correspondent à son application.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap