Le petit automate se pare de couleurs

Le 25/02/2008 à 0:00  

Unitronics dote son automate Vision 350 d’un écran couleur. Cet appareil associe ainsi, dans un boîtier compact, des fonctionnalités d’affichage conviviales à celles de communication et de traitement d’un automate.

Unitronics s’est fait une spécialité des automates dotés d’un afficheur. L’affichage n’offre parfois que deux lignes de caractères mais cela peut aller jusqu’à un écran TFT tactile de 5,7’’ de diagonale. Cette fois, le fabricant israélien intègre un écran couleur à un petit automate. Le Vision 350, intégré dans un boîtier de 92 x 92 x 68 mm, arbore en face avant un écran couleur tactile 3,5’’ TFT. Belle taille pour un si petit appareil! L’affichage couleur conjugué aux possibilités de commandes tactiles autorisent la réalisation d’interface homme machine d’une plus grande convivialité et simplicité pour l’utilisateur. Cela permet d’afficher des pages vivantes et lumineuses et de gérer des alarmes par couleurs. « Grâce à ces fonctionnalités d’affichage, les interfaces homme machine sont plus innovantes. Il est possible de jouer sur les couleurs pour indiquer à l’opérateur les tâches ou les commandes qu’il a à effectuer », indique Laurent Blaess, responsable commercial de PL Systems Unitronics France. Il reste toutefois encore cinq touches en dur sur la face avant pouvant être personnalisées selon l’application. Le Vision 350 supporte 3 Mo d’images par application avec un maximum de 250 images, 512 ko pour les fontes et 1024 pages par application maximum. La programmation intègre des courbes, des gestions d’alarmes horodatées, et une gestion de langues.

Avec son écran intégré, cet automate est principalement destiné à équiper les petites machines automatisées pour des secteurs aussi divers que l’emballage, l’agro-alimentaire, la machine outil, etc. « 95 % de ces machines sont équipées d’un écran. L’intégration d’un afficheur à l’automate évite d’avoir recours à un écran déporté et d’avoir à gérer, lors de la conception de la machine, la programmation des échanges entre l’écran et l’automate et de prévoir le câblage entre ces deux équipements », explique Laurent Blaess.

Enfin, si le Vision 350 ne passe pas inaperçu par son affichage coloré, il renferme dans son boîtier bien d’autres fonctionnalités. Il contient jusqu’à 1 Mo de mémoire pour la logique automate, avec un temps de cycle de 15 µs par ko d’instructions. Il offre jusqu’à 38 Entrées/Sorties étendues à 166 avec les Entrées/Sorties déportées. Il dispose d’une capacité mémoire de 120 ko pour stocker des données de recettes. Il propose une extension mémoire par carte SD. Côté communication l’appareil fournit notamment la connexion Ethernet via TCP/IP, Modbus et Can Open.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap