Le variateur de vitesse 7,5 à 55 kW a tout d’un grand

Le 31/10/2006 à 0:00  

Siemens vient d’étoffer sa gamme de variateurs Sinamics G120 avec un modèle 690 V équipé d’un filtre Si-C qui permet de couvrir une plage 7,5 à 55 kW avec une seule taille. Communication, freinage avec récupération d’énergie et arrêt sécurisé constituent les autres atouts de ce variateur.
Chez Siemens, Sinamics est en train de devenir le nom générique de la gamme de variateurs de vitesse, au même titre que l’est Simatics pour les automates programmables. Celle-ci, qui couvre aujourd’hui des puissances de 0,12 kW à 30 MW, ne cesse de s’enrichir. Avec parfois des avancées majeures, tel le nouveau module de puissance PM250 destiné à la gamme G120, composée jusqu’ici de modules 400 V couvrant des puissances 0,37 à 90 kW (en 6 tailles). « Il s’agit du premier module 690 V de la gamme, une tension de plus en plus utilisée dans les industries de matières premières et du process. C’est aussi le premier variateur à incorporer des composants de puissance au carbure de silicium, qui sont beaucoup plus performants que les composants au silicium classiques. Résultat, on peut travailler à une fréquence de sortie plus élevée (16 kHz) et on gagne sur la taille du filtre permettant de rendre sinusoïdal la tension et le courant de sortie. Avec une seule taille, le PM250 permet de couvrir la plage de puissance 7,5 à 55 kW », résume Michel Metzger, chef de produit “Entraînements standards” à Siemens France. La longueur des connexions au moteur peut atteindre 300 m avec des câbles non blindés et 200 m avec des câbles blindés.
Ce module de puissance peut travailler en mode classique U/f , en contrôle vectoriel de flux ou en régulation du courant direct. Au niveau du freinage, on retrouve sur le PM250 une caractéristique déjà proposée sur les modules de puissance proposés jusqu’ici : l’énergie générée par le moteur est réinjectée sur le réseau, et non “perdue” dans une résistance de freinage, comme c’est le cas habituellement dans les petites puissances.
Le module PM250 peut être utilisé avec les contrôleurs déjà proposés sur la gamme G120. Le contrôleur CPU240 S DP F est plus particulièrement intéressant parce qu’il offre des fonctions sécurisés, en conformité avec la norme 60204. Il existe plusieurs possibilités : suppression sûre du couple (avec protection contre le redémarrage), arrêt sûr 1 (mise à l’arrêt rapide du variateur avec surveillance sûre), vitesse réduite sûre et rampe de freinage sûre. « Les fonctions “arrêt sûr” et “vitesse réduite sûre” peuvent être assurées sans capteur. Ce sont des exclusivités Siemens », affirme M. Metzger.
Le paramétrage est effectué avec l’interface homme-machine débrochable (BOP) ou le logiciel de paramétrage Starter. Les paramètres retenus peuvent être chargés facilement et rapidement via une Micro Memory Card (MMC) ou le BOP (clonage).
Pour le reste, on rappellera que pour les Sinamics, le refroidissement de la partie puissance est assuré par le refroidisseur externe. Aucun module électronique ne se trouve dans le flux d’air de refroidissement ; les cartes sont refroidies par convection naturelle et elles ne sont donc pas à la merci d’un air mal filtré qui risquerait de les fragiliser.

Quelques caractéristiques
· 7,5 – 55 kW
· Freinage par réinjection du courant sur le réseau
· Fonction sécurité (sur le contrôleur CU240 S DP F uniquement) intégrée conforme à la Catégorie 3 de l’EN 954-1 ou SIL 2 de l’IEC 61508
· Connexions RS485, Profibus DP (avec le profil Profidrive 4.0) et Profinet
· 2 entrées et 2 sorties analogiques
· 6 ou 9 entrées TOR, selon le contrôleur
· 3 sorties relais
· Dimensions : (LxH) avec filtre : 275 x 511 mm (7,5 à 30 kW) et 350 x 934 mm (30-90 kW)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.