La pompe à vide économise l’énergie sans faire de bruit…

Le 16/05/2007 à 0:00  

Spécialiste des pompes à vide, PIAB vient de développer deux modules permettant de réduire la consommation d’air et de renforcer l’attrait de sa technologie COAX de venturi multi-étagés.
Environ 10 % de la facture d’électricité des entreprises industrielles est affecté aux compresseurs d’air. C’est dire s’il s’agit d’un “poste” important. La diminution de la consommation d’air est justement au cœur de la stratégie de PIAB (présente en France depuis 1984), qui développe des venturi multi-étagés depuis 1972. Dans un passé plus récent, l’an 2000 est une année importante car c’est à ce moment là que la société suédoise lance la technologie COAX, qui est au cœur de ses pompes actuelles. COAX, c’est un venturi multi-étagé en ligne (COAX, comme co-axial) : le tube dans lequel circule le flux d’air comprimé comporte des buses à sa périphérie, qui permettent d’aspirer l’air ambiant (le niveau de vide obtenu dépend de la pression de l’air comprimé dans le tube). Physiquement, le COAX se présentent sous la forme de cartouches tubulaires qui peuvent être montées et démontées aisément sur les pompes. Deux variantes ont été développées, permettant d’atteindre des niveaux de vide de -75 kPa et -91 kPa. Avec la technologie COAX, il est possible de réduire la consommation d’air comprimé de 40 % par rapport aux venturis traditionnels. De plus, comme il n’y pas de pièces mobiles, il n’y a ni frottement, ni usure, ni dégagement de chaleur. Les nuisances sonores sont également réduites (60 à 65 dBA).
Cependant, à 100 % de charge, le rendement est moins bon que celui obtenu avec une pompe électromagnétique. Pour corriger cet inconvénient, PIAB vient de développer deux modules (AVM et PCC) qui viennent se fixer au-dessus du capot de ses pompes P6010. Le module PCC permet de faire varier la pression d’alimentation de la pompe et réduire la consommation énergétique en maintenant automatiquement un niveau prédéfini de vide. Ce module est destiné aux applications à fuites. Quant au module AVM, destiné aux applications étanches, son rôle est aussi de diminuer la consommation d’énergie mais ici on arrête la consommation d’air lorsque la le niveau de vide prédéfini est atteint.
Rappelons que les pompes P6010 peuvent comporter jusqu’à 4 cartouches COAX pour un débit aspiré maximum de 80 m3/h. Le prix est inférieur à 600 € pour la plus grosse. Le prix des modules PCC et AVM se situe dans le même ordre d’idée.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap