Pas de limitation en vitesse pour l’automate programmable compatible Siemens

Le 28/09/2005 à 0:00  

La société allemande VIPA (représentée par factory Systèmes) vient de sortir une nouvelle unité centrale compatible avec les automates Simatic S7 de Siemens. Celle-ci se distingue par sa vitesse de traitement élevée.

Même couleur, même encombrement : vu de l’extérieur les automates de VIPA ressemblent comme deux gouttes d’eau aux modèles de Siemens. C’est évidemment volontaire, la société a toujours affirmé que ses automates étaient quasiment des clones de ceux du géant allemand, numéro 1 mondial en automates. Ils sont d’ailleurs programmables avec l’atelier logiciel Step 7. Jusqu’ici, VIPA avait un argument choc : le prix. Désormais, arrivée à l’âge adulte (elle fête ses 20 ans cette année), la société déplace le débat sur le terrain technique. Avec l’option Speed7, la gamme 300S accomplit un bond très important en vitesse et capacité mémoire.

C’est ainsi que l’unité centrale 314ST (la plus rapide du lot) présente un temps de cycle de 2,1 ms pour 100 000 instructions. Quant aux entrées/sorties intégrées, elles sont lues en 0,5 µs… Autre exemple, l’unité centrale 317SN peut scruter une entrée TOR en 10 µs et une entrée analogique en 60 µs. Elle peut recevoir jusqu’à 16 modules d’acquisition ou de communication rapides et intègre un commutateur 4 ports Ethernet.

En plus de la vitesse, VIPA mise aussi sur la capacité mémoire et la communication. L’unité centrale 315SB illustre bien cette volonté. Elle est équipée en standard de 128, 512 ou 1 024 Ko (cette mémoire est modulaire) et dispose de ports MP2I, Profibus-DP Master et Ethernet (pas besoin de coupleur supplémentaire qui “encombrerait” le fond de panier). Elle s’installe sur rail DIN ou à profil asymétrique (dans ce cas, il est possible d’ajouter 32 modules d’extension en ligne sur le même bus fond de panier).

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap