Siemens optimise les systèmes d’entraînement en périphérie de réseau

Le 06/11/2020 à 10:55

Dans le cadre du développement de sa plate-forme Industrial Edge, le groupe Siemens a présenté dernièrement une étude conceptuelle sur l’intégration des variateurs de vitesse Sinamics dans des équipements de périphérie, illustrant l’intérêt pour les utilisateurs de disposer de capacités d’échanges haut débit et d’analyse approfondie des données directement dans l’environnement de production. Les informations issues du système d’entraînement sont exploitées au niveau de la machine par des algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning) visant la détection précoce des anomalies pour réduire les temps d’arrêt et la consommation des ressources.
Le spécialiste de l’automatisation et de la transformation numérique prend l’exemple d’une application de transtockage dans l’intralogistique, où le traitement décentralisé des données assure la surveillance en continu de la tension des courroies entraînées par un moteur et un variateur de vitesse.
Industrial Edge a ainsi l'ambition de proposer un large éventail d’applications développées par Siemens, des fournisseurs tiers ou même par l’utilisateur final, sachant que la plate-forme est complétée par une connectivité cloud ouvrant sur un écosystème de composants d’automatisme.
En fournissant cette technologie d’entraînement « intelligent », Siemens veut donner aux constructeurs de machines la possibilité de créer de nouveaux modèles économiques, basés par exemple sur l’offre de services numériques spécifiques ou sur la garantie contractuelle de la disponibilité d’une machine.