Siemens introduit le convoyage flexible dans la production automobile

Le 20/11/2020 à 14:40  

Le groupe allemand a conçu la chaîne de montage de la voiture électrique Taycan de Porsche, où les carrosseries sont convoyées par des véhicules à guidage automatique (AGV).

A l’occasion du lancement de la première voiture électrique de Porsche, la Taycan, le groupe Siemens a élaboré une chaîne de montage automobile visant à apporter un maximum de flexibilité. Baptisée Flexi-Line, cette ligne de production a remplacé les convoyeurs à bande traditionnels par des véhicules à guidage automatique (AGV) qui assurent le déplacement des carrosseries entre les différents postes d’assemblage.
L’usage de ces AGV permet d’adapter les cycles de production au plus près des besoins réels, en offrant la possibilité d’immobiliser un véhicule le temps d’effectuer par exemple une tâche automatisée, puis d’accélérer le transport de la pièce vers le poste de travail suivant. En plus de cette méthode de convoyage, les postes bénéficient également d’une technologie innovante basée sur des systèmes monorails électriques (EMS). Entièrement suspendus, ces équipements peuvent faire tourner les carrosseries de 110 degrés dans les deux sens, facilitant ainsi l’accès des opérateurs.
Si la production a gagné en flexibilité, l’installation de la Flexi-Line s’est également montrée plus rapide. Implantés l’an passé sur le site historique de Porsche à Stuttgart-Zuffenhausen, les ateliers de production de la Taycan ont été installés en quatre mois et demi, soit en deux fois moins de temps que les projets de même nature précédents. L’ensemble du processus de montage repose sur l’environnement d’ingénierie TIA Portal de Siemens, intègrant des équipements d’automatisation Simatic et des systèmes d’entraînement Sinamics.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.