Un kit pour découvrir l’automatisme sur PC

Le 16/03/2009 à 17:54  

La société française UXP propose un kit logiciel et matériel pour découvrir la programmation d’applications  d’automatismes. Ceux qui ne connaissent pas Alograf Studio pourront aussi tester les capacités du logiciel.

UXP propose Alograf Studio depuis plus de 25 ans. Cet atelier logiciel pour la création d’applications d’automatismes dispose d’intéressantes capacités temps réel, mais l’une de ses principales caractéristiques est qu’il est libre de droits.
L’environnement de programmation, conforme aux normes IEC 61131-3 et IEC 60848, est en effet disponible gratuitement sur Internet. Seul le développement des applications est gratuit, il appartient ensuite au client d’acheter auprès d’UXP des “cibles matérielles”. Il s’agit de drivers utilisés lors de la compilation du code, pour l’adapter à la plate-forme sur laquelle le programme doit être exécuté. Alograf est en effet disponible pour des cibles matérielles telles que les calculateurs ARM, VME, Wago, Advantech, Beck, MicrOpral, mais aussi pour l’essentiel des microcontrôleurs à 8, 16 et 32 bits. Selon Robert Jay, directeur d’UXP, « comme pour tout autre logiciel libre, il ne manquait plus à Alograf Studio qu’une communauté active de développeurs. Car seul un écosystème vivant permet à un logiciel d’accéder au statut de véritable standard ».
Logiciel renommé cherche communauté
Pour ces raisons, la société lance un kit de développement et d’évaluation, baptisé Starter-Kit Alograf Studio. Outre l’atelier logiciel proprement dit, le kit comprend un bornier d’Entrées/Sorties (le MicrOpral IO, qui fait partie du catalogue UXP) ainsi qu’un simulateur (conçu spécifiquement). Ce dernier se connecte au PC via un port USB. Il s’utilise une fois que le programme est en fonctionnement, pour générer les différents événements d’entrée dont il peut avoir besoin : interrupteurs, potentiomètres ou encore boutons-poussoirs (pour générer des impulsions). Bien entendu, le logiciel étant libre, l’utilisateur du kit d’évaluation aura accès à l’intégralité des fonctions, sans aucune restriction. Toutefois, il ne pourra générer des cibles matérielles que pour des PC équipés de Windows ou de Linux (selon la version choisie). Par la suite, un industriel qui est satisfait de ses campagnes de tests achètera la cible matérielle qu’il désire, et tout ce qui a été développé avec le kit reste utilisable.
Mais surtout, la vocation de ce Starter-Kit est d’élargir la connaissance d’Alograf au-delà des industriels. « Notamment en direction des enseignants et des étudiants, insiste Robert Jay. Ces derniers seront formés à la compréhension des codages d’un automate, sans les contraintes liées au matériel. Et ils vont également favoriser l’élargissement de la communauté de développeurs. »

 

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap