Un micro-automate pour la gestion d’axe

Le 10/06/2008 à 10:51  

L’automate programmable CP1L d’Omron vise tout particulièrement le contrôle de mouvement sur de petites machines. Il dispose pour ce faire d’entrées/sorties et de modes de communication adaptés.

La famille des automates d’Omron s’agrandit. Le dernier né de cette famille, le CP1L devient le plus petit automate de la gamme en termes de fonctionnalités et d’entrées/sorties intégrées. Ce micro-automate ne cherche pas à évincer ces aînés. Il ne vise pas les mêmes marchés. Il s’intéresse plutôt aux applications économiques et très verticales. « Il faut plutôt opter pour cet appareil monobloc lorsque l’on est sûr que l’application n’évoluera pas mais il réutilise néanmoins toutes les cartes d’extension de la précédente gamme d’automates compacts », indique Olivier Ledey, chef produits chez Omron. Son axe de développement privilégié : le contrôle commande de petites machines complexes, c’est-à-dire les solutions mécatroniques, là où il faut orchestrer le mouvement d’éléments mécaniques. Il s’embarque donc sur des machines telles que les fours tunnel, les palettiseurs, les convoyeurs, les dispositifs d’impression, etc. « Pour ces systèmes, l’automate s’est banalisé au fil du temps. Les servomoteurs, les éléments mécatroniques ou encore les dispositifs de régulation ont souvent un rôle bien plus déterminant au sein d’une solution automatisée », observe Olivier Ledey.
Outre sa compacité, les atouts du CP1L sont sa modularité en termes de fonctionnalités de communication. Cet appareil est doté de 3 ports de communication indépendants. Un port USB monté en standard autorise la configuration et la modification d’un programme depuis un PC portable beaucoup plus rapidement que via la liaison RS232C. Ensuite, l’utilisateur a le choix entre deux blocs de communication qui se clipent dans le boîtier. Le premier délivre un port RS232 pour la connexion d’une interface homme machine par exemple. Le second offre un port RS422A/485 pour notamment la connexion d’un variateur. Pour satisfaire aux exigences de la gestion d’axes et du positionnement sur les petites machines complexes, le CP1L propose également 4 entrées codeurs et 2 sorties d’impulsion. Le programme de l’automate et les commentaires associés sont embarqués sur un bloc mémoire qui s’insère en face avant de l’appareil. Il faut noter que le jeu fonctionnel du CP1L, dont la vitesse d’instruction est de 0,6 µs, est identique à tous les automates de la gamme Omron qui partagent tous la plate-forme de programmation CX-One. Le prix du CP1L doté de 14 entrées/sorties est de 250 euros et de 310 euros pour 20 entrées/sorties.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap