Un seul logiciel, du capteur à l’automate

Le 10/01/2006 à 0:00  

Automates, capteurs, actionneurs : l’ensemble des équipements d’un réseau d’automatismes est désormais accessible grâce à un logiciel unique. Cx-One d’Omron Electronics offre des fonctions de programmation, mais aussi de paramétrage.
Outre ses activités médicales et électroniques, le constructeur Omron Electronics est surtout connu en France pour sa branche automatismes, qui regroupe une centaine de personnes pour environ 30 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2004. Mais cette division n’est pas seulement tournée vers les aspects matériels des automatismes : le fournisseur japonais s’intéresse aussi au côté logiciel, comme le montre la récente introduction de Cx-One. « Afin de ne pas multiplier les applications logicielles, cette plate-forme concentre toutes les fonctions nécessaires au paramétrage et à la programmation d’une application industrielle », précise Olivier Ledey, responsable produits pour Omron.
Destiné aux automaticiens, le logiciel Cx-One permet de programmer des automates depuis un ordinateur portable, en reliant ces deux équipements par une connexion série, Ethernet, téléphonique ou sans fil (Bluetooth ou Wi-Fi). Mais aussi de les stimuler avec des signaux simulés pour vérifier que le programme correspond aux attentes. Ceci étant, la principale avancée tient au fait que le logiciel est capable de programmer ou paramétrer l’ensemble des constituants d’automatismes du constructeur : « Capteurs, actionneurs, variateurs de vitesse, régulateurs de températures, interfaces homme-machines… Tous ces équipements de terrain sont paramétrables via Cx-One, qui les “voit” à travers l’automate auquel ils sont raccordés », continue Olivier Ledey. Sur l’écran de l’ordinateur, le concepteur qui travaille en amont du projet décrit le système avant qu’il ne soit câblé, en plaçant des objets (automates, actionneurs…) présents dans les librairies du logiciel. Puis, en cliquant sur chacun d’eux, il accède aux paramètres internes. La maintenance peut aussi tirer profit de ce logiciel : après s’être connecté à l’automate, « le logiciel va chercher automatiquement tous les équipements raccordés et les afficher à l’écran en donnant accès à leurs paramètres », termine Olivier Ledey. Ceci peut même se faire à distance en reliant deux modems.
Parmi les réseaux de terrain que supporte cette application logicielle, on retrouve les classiques du genre : Ethernet, Profibus, DeviceNet, Modbus, CANopen, mais aussi CompoWay, Mechatrolink II motion ou encore Controller Link, bus propriétaire d’Omron.
Pour Omron Electronics, l’utilisation de cet outil centralisé, pensé pour fonctionner comme un couteau suisse multifonctions pour les applications d’automatismes, « permet d’améliorer notablement la productivité en faisant gagner du temps, notamment en maintenance ».

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap