Une plate-forme unique pour le process et les automatismes

Le 01/03/2010 à 17:50  

L’offre process de Rockwell Automation est désormais finalisée. Baptisée PlantPAx, elle remplit toutes les fonctions des systèmes numériques de contrôle-commande (SNCC). Le constructeur américain peut désormais proposer une architecture globale qui s’acquitte à la fois des tâches d’automatismes et de contrôle de procédés.

Avec son offre PlantPAx (Plant Process Automation eXcellence), Rockwell Automation est désormais en mesure de proposer une architecture commune pour les applications de process et d’automatismes. Uwe Kueppers, directeur de Rockwell Software EMEA, constate en effet que « dans la plupart des industries de process, on trouve souvent des automates pour gérer les approvisionnements, puis un système numérique de contrôle-commande pour l’application de process en elle-même (mélanges, dosages, régulation, etc.), et à nouveau des automates pour les chaînes d’emballage, de marquage et d’expédition. Comme ce sont des besoins différents, on a pris l’habitude d’y répondre avec des équipements de constructeurs différents. Cela coûte cher en formation, et génère une quantité importante de pièces détachées pour la maintenance».
Rockwell a donc sélectionné un certain nombre de produits matériels et logiciels au sein de ses gammes, puis les a adaptés afin de répondre aux besoins des industriels du process. Au cœur de PlantPAx : un automate ControlLogix aux fonctionnalités étendues, de nouvelles stations de travail (pour la visualisation et pour le développement) et une offre logicielle spécifique. Celle-ci comprend des bibliothèques d’objets (moteurs, cuves, pompes, etc.), des modèles d’applications spécialisées par secteur d’activité, ainsi que l’outil Process System Estimator. Ce dernier facilite le choix des composants, en proposant une architecture dimensionnée au plus juste pour l’application (nombre de contrôleurs, nombre de serveurs, etc.).
Grâce au partenariat établi avec Endress+Hauser, le constructeur propose aussi un large choix d’instruments de process. L’interopérabilité est assurée avec tous les instruments conformes aux standards FDT/DTM et EDDL, et sur plusieurs bus de terrain (Ethernet/IP, Fieldbus Foundation, Hart, Profibus PA, DeviceNet et ControlNet).
Des partenariats avec Endress+Hauser et Cisco
Afin de s’assurer des performances de l’infrastructure réseau, Rockwell a conclu un accord de partenariat avec son compatriote Cisco. Partenariat qui vient d’aboutir au lancement du Stratix 8000. Ce nouveau switch s’intègre au système d’information, mais sait aussi descendre dans l’atelier.
Du point de vue logiciel, les industriels pourront choisir parmi l’éventail de solutions existantes, notamment les modules de la suite FactoryTalk. « C’est l’un des points forts de PlantPAx, commente Keith Nobusch, p.-d.g de Rockwell Automation. Nous sommes les seuls à intégrer le MES (Manufacturing Execution System) à une solution de SNCC, et cela permet aux clients d’être plus réactifs lorsqu’ils doivent adapter leur production. » Ces derniers profiteront également des fonctions de contrôle de process avancées (technologies prédictives issues de l’acquisition de Pavilion), ainsi que du portail FactoryTalk VantagePoint. Il s’agit d’un logiciel de mise à disposition des données, particulièrement utile pour le suivi des productions multisite.
« Enfin, PlantPAx, c’est aussi une offre complète en matière de sécurité, qui vient d’ailleurs d’être désignée par les analystes d’Arc Advisory Group comme étant la plus complète du marché, poursuit Sujeet Chand, directeur technique et vice-président de Rockwell Automation. Elle comprend nos automates de sécurité et ceux d’ICS Triplex, spécialisés dans les applications critiques, ainsi qu’une large gamme de composants de sécurité (qui s’est agrandie depuis le rachat de Cedes). »
Pour finir, Rockwell lance un programme de migration vers PlantPAx. Des interfaces de migration ont été développées pour que le changement de contrôleur s’effectue avec le moins de configuration possible et en limitant les temps d’arrêts. Les SNCC d’ores et déjà concernés sont les systèmes ABB Net90 et Infi90, Honeywell TDC2000, TDC3000 et TPS, Provox d’Emerson ou encore I/A Systems d’Invensys.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap