Drone Protect System lance un outil de surveillance de sites sensibles

Le 21/09/2017 à 15:36  

La société française Drone Protect System (DPS), qui regroupe au travers de ses six associés des compétences en matière de drones, de logiciels de surveillance distante, de pilotage professionnel et de sécurisation de sites militaires ou industriels, a conçu la solution de surveillance Smart Surveillance System ou 3S. Forte de l’accueil favorable rencontré lors de sa première participation au salon du Bourget, DPS lance ce mois-ci la commercialisation de la 3S comprenant un drone entièrement autonome, une base d’accueil et de rechargement IP65, le fonctionnement plug&play avec les réseaux de sécurité existants, l’envoi d’images immédiat vers un poste distant et le contrôle possible via une tablette. Le tout constitue un outil breveté, dédié à la surveillance de zones sensibles ou difficiles d’accès pour l’homme.

Parmi les atouts qu’offre cette solution, on retiendra un décollage autonome en 20 secondes sur déclenchement d’une alerte, une vitesse en vol de 60 km/h et la qualité des images prises en temps réel permettant de détecter l’emplacement précis d’un intrus ayant franchi un périmètre de sécurité. Côté interface, DPS a cherché à associer la simplicité d’utilisation et la fiabilité du système pour programmer une mission en un clic. Autre point fort pour des applications de surveillance, le drone s’avère très discret en vol grâce à ses rotors de diamètre important et tournant à faible vitesse. Notons enfin que la société DPS a obtenu de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) le droit de faire du vol sans pilote sur site privé. Une conformité qui prend toute son importance dans un contexte de lutte contre la multiplication des survols de sites sensibles par des drones non autorisés.