La Normandie se distingue en fabrication additive

Le 16/02/2017 à 7:11  

La société Volum-e a inauguré sur son site de Blangy-sur-Bresle, à 50 km à l'est de Dieppe (Normandie), une vaste plate-forme de fabrication additive à partir de polymères (10 machines) et de poudres métalliques (12 machines).  Elle peut ainsi réaliser des pièces en Inconel, titane, aluminium, cobalt-chrome, inox et bronze, des pièces destinées en premier lieu à l’aérospatial représentant 35 % de l’activité, mais également aux secteurs de l’automobile, du médical et de l’univers du luxe. Ces nouveaux systèmes assurent une fabrication de haute qualité directement à partir de données CAO et sans nécessiter d’outils, grâce aux avancées sur la caractérisation et le contrôle en cours de procédé des pièces. Ces équipements sont complétés par des moyens conventionnels, notamment un usinage à grande vitesse à cinq axes.

La création de la plate-forme s'inscrit dans l’une des priorités du réseau régional Normandie AeroEspace (NAE), qui consiste à structurer l’Industrie du futur au niveau de la région, considérant la fabrication additive comme un enjeu majeur par sa capacité à réduire sensiblement le cycle de production. Fondé en 1998, le réseau NAE regroupe 137 membres comptant 16 grands groupes industriels et 75 PME, ainsi que des aéroports, des laboratoires de recherche et des établissements d’enseignement supérieur, tous acteurs régionaux de l’aérospatial, de la défense ou de la sécurité.

Certifiée ISO 9100 (aéronautique) depuis deux ans, Volum-e est qualifiée par Safran et Thalès pour la fabrication de pièces de vol. Référence à l’échelle régionale et nationale, la PME normande s’implique également dans des travaux de normalisation de la fabrication additive plastique et métal. Son directeur de la R&T, Eric Baustert, préside d’ailleurs depuis 2012 le comité de l’Union de normalisation de la mécanique (UNM) où s’élaborent les futures normes d’industrialisation de ces techniques de fabrication.