Vers une croissance à deux chiffres pour le marché de l’usine du futur

Le 10/05/2019 à 9:26

Crédité d’un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 9,76 % par le cabinet d’analyse Research and Markets, le marché mondial de l’usine du futur devrait ainsi s’approcher d’une croissance à deux chiffres au cours des six ans à venir, passant d’un revenu estimé à 153,7 milliards de dollars en 2019 à 244,8 milliards en 2024.

Parmi les nombreux facteurs identifiés pour expliquer ce dynamisme, citons l’adoption accrue des robots industriels, le développement de l’Internet des objets (IoT), l’augmentation de la demande en solutions d’automatisation et l’importance grandissante de la conformité aux réglementations. Des moteurs de croissance qui rencontrent cependant certaines limites, telles que l’ampleur des investissements à réaliser ou les risques de cybersécurité.

En matière de technologie, le marché des MES (Management Execution System) devrait connaître le plus fort taux de croissance sur la période. Basés sur l’analyse des données en temps réel, ces systèmes visent à réduire les coûts et à améliorer la productivité.

Sur le plan régional, le CAGR le plus élevé est attendu dans la zone Asie-Pacifique (APAC). L’ensemble des industries participent à la demande, en particulier les secteurs de la chimie, du pétrole et du gaz, de l’eau, des semi-conducteurs, de l’électronique et de l’automobile. Pour ce dernier secteur, Research and Markets souligne l’importance des investissements pour l'automatisation prévus dans la région APAC par des constructeurs aussi bien européens et japonais, comme Volkswagen, Toyota, Renault-Nissan ou Daimler, qu'indiens, avec Tata et Mahindra.

Les principaux fournisseurs retenus pour cette analyse sont ABB, Emerson Electric, Fanuc, General Electric, Honeywell, Mitsubishi Electric, Robert Bosch, Rockwell Automation, Schneider Electric, Siemens et Yokogawa Electric.