Des modules d’Entrées/Sorties sans fil bien protégés

Le 21/03/2008 à 0:00  

Weidmüller entre dans la danse du sans fil. La gamme de modules d’Entrées/Sorties SAI Bluetooth qu’il propose se distingue par un indice d’étanchéité IP67 et par l’intégration sur leur boîtier d’une antenne compacte assurant une portée de 50 mètres.
Il a fallu plus de 10 ans pour que les industriels passent de la borne de câblage vissée à la borne à ressort pourtant plus pratique. Il leur faudra bien moins longtemps pour adopter les liaisons sans fil. C’est en tout cas l’avis de José Cisneros, responsable produit gamme réseaux chez Weidmüller: « Cela fait un an que l’on sonde le marché pour savoir s’il est prêt à passer au sans fil. Certains tests ont été réalisés sur le terrain. Nous avons agréablement été surpris de l’accueil positif réservé aux communications radio. Grâce sans doute à la généralisation de la téléphonie mobile et de l’accès Internet sans fil, ces technologies sont devenues familières aux industriels qui en ont donc moins peur. » Fort de ce constat, Weidmüller se lance dans l’aventure. Il vient de présenter ses modules d’Entrées/Sorties déportées SAI Bluetooth. La technologie de communication adoptée est clairement affichée dans le nom de la gamme. Mais attention, si c’est le standard Bluetooth (IEEE 802.15.1) qui a été retenu comme support de transmission, le protocole de gestion des échanges qui est implémenté est une version propriétaire basée sur les bus CANopen. Attention, Bluetooth convient à la transmission de données non critiques en temps et/ou ne relevant pas du domaine de la sécurité.

Une antenne brevetée

Le module SAI Bluetooh a été taillé pour l’industrie. Il affiche un indice de protection IP67. Il peut donc être plongé dans l’eau quelques instants sans dommage et n’est pas perturbé par des ambiances poussiéreuses. Autre spécificité: son antenne brevetée. Installée dans la largeur du boîtier, compact et dépassant à peine de quelques centimètres du module, elle a la particularité d’émettre une onde sphérique qui facilite la communication avec la passerelle réceptrice. « Les antennes traditionnelles sont plutôt directives. Pour optimiser la portée il faut réaliser un alignement précis. Avec notre antenne, la communication peut se faire jusqu’à 50 mètres sans prendre un soin extrême à l’alignement du module et de la cible », explique José Cisneros. L’onde radio ne pourra bien entendu pas éviter les obstacles importants. Quoi qu’il en soit, si la portée est une donnée importante, dans l’industrie l’intérêt du sans fil porte plus sur le besoin de se libérer du câblage.

Et quoi de plus difficile à câbler qu’un bras de robot ou des éléments en mouvement d’une machine. Avec le module SAI Bluetooth, plus besoin de tirer de lignes de câbles pour assurer la communication entre les capteurs et l’automate de contrôle. Il suffit d’alimenter le module d’Entrées/Sorties sous 24 V qui se chargera à son tour d’alimenter les capteurs et actionneurs qui y sont connectés. Le module SAI Bluetooth, fonctionnant en mode esclave, communique par voie radio avec l’automate vers une passerelle connectée au réseau Profibus qui fait office de maître. Une passerelle peut gérer jusqu’à 6 modules esclaves. 31 passerelles peuvent être connectées sur un même réseau Profibus. Au total, donc, 186 modules SAI Bluetooth peuvent être rassemblés par réseau Profibus DP. La configuration et l’adressage sur ce réseau se font de manière classique sur la base de fichiers GSD. Cette typologie de transmission rend les modules d’Entrées/Sorties indépendants du bus de terrain. « Le fabricant d’une machine ou d’une cellule robotisée pourra envisager le câblage complet de l’équipement dans son atelier sans avoir à se soucier du bus de terrain exploité par son client. Il suffira lors de l’installation sur site de disposer de la passerelle adaptée au bus employé », observe José Cisneros. Bien entendu, rien n’empêche de mixer des modules d’Entrées/Sorties Bluetooth à leurs homologues filaires. Les modules sans fil pourraient être uniquement exploités aux endroits où le câblage est le plus difficile à installer.

La gamme SAI Bluetooth est composée de modules passerelles et de modules esclaves. Les modules passerelles sont équipés de 12 entrées tout ou rien (TOR). Les modules esclaves présentent eux 16 entrées TOR: ou 8 entrées TOR plus 8 voies TOR configurables en entrée ou en sortie (pour offrir par exemple 15 E/1 S, 14 E/2 S… jusqu’à 8 E/8 S); ou 4 entrées TOR plus 4 entrées analogiques et 2 sorties analogiques. Les 8 sorties TOR des modules passerelles sont alimentées par groupe (trois groupes distincts); elles peuvent donc être désactivées indépendamment les unes des autres. Par ailleurs, les modules SAI Bluetooth sont dotés de caractéristiques d’éclairage et de repérage facilitant l’installation et la maintenance: zone de réglage éclairée, repérage transparent et DELs d’état pointant sur chaque voie. La connexion des capteurs se fait via des connecteurs plug-in M12 standards.