Ethernet temps réel : les spécifications de Sercos III disponibles en Open Source

Le 15/09/2009 à 12:13  

Le consortium Sercos International vient d’annoncer l’ouverture des spécifications et des codes sources liés au protocole de communication Sercos III. Une annonce destinée à favoriser l’utilisation de Sercos III par les intégrateurs et les constructeurs de machines.
Comme il est d’usage au sein de la plupart des organismes de promotion d’un standard, seuls les membres du consortium Sercos International avaient accès au détail des spécifications du protocole Sercos III. Le consortium a annoncé que désormais les bibliothèques de drivers pour les équipements maîtres Sercos III seraient disponibles en libre téléchargement.
Les principaux bénéficiaires, selon Peter Lutz, directeur général de Sercos International, seront les constructeurs de machines. « Ils sont de plus en plus nombreux à exprimer des besoins en protocoles Open Source pour les communications Ethernet temps réel. En leur offrant une solution performante et gratuite, nous comptons voir Sercos III employé dans un grand nombre de petites et moyennes entreprises qui ne pouvaient pas se permettre financièrement d’intégrer le consortium. »

Les modifications reversées à la communauté
Cette annonce devrait également accélérer l’adoption de Sercos III par les intégrateurs, car ils récupéreront librement du code pour leurs équipements de communication sans aucune limitation quant à son utilisation. Leur seule obligation : reverser à la communauté tous les développements effectués sur la base de ces drivers.
« Cela promet un nouvel essor à Sercos III, car on peut parier que les intégrateurs ne vont pas se contenter d’appliquer le protocole dans sa version de base. Tous ceux qui l’adapteront dans le cadre d’applications très spécifiques en feront alors profiter toute une communauté », ajoute Thierry Jules Rosette, ingénieur d’applications chez Bosch Rexroth.

Avec l’aide de l’OSADL
Le consortium a été appuyé dans ses démarches par l’OSADL (Open Source Automation Development Lab), un organisme de promotion des solutions Open Source pour le contrôle de machines et de procédés. « Non seulement le développement de réseaux Sercos va diminuer en coût, mais surtout le travail conjugué de toute une communauté aboutira à une augmentation de la qualité et de la stabilité des applications », commente Carsten Emde, directeur général de l’OSADL.
Rappelons que Sercos III est un protocole de communication temps réel basé sur Ethernet et utilisant la fibre optique. Il a été lancé par le groupe Bosch Rexroth en 2004. Les équipements maîtres utilisent des composants FPGA, sur lesquels est chargé le “cœur” Sercos III.