La carte CompactPCI PlusIO opte pour la performance

Le 21/11/2011 à 11:11  

Adlink Technology lance une carte au format CompactPCI PlusIO. La cPCI-3971 est proposée avec les processeurs les plus puissants de la gamme Intel afin d’apporter de hautes performances aux anciennes applications CompactPCI.

Avec la cPCI-3971, Adlink Technology lance sa première carte processeur au format CompactPCI PlusIO (standard PICMG 2.30). Pour mémoire, ce standard a été lancé fin 2010 pour faciliter la migration des systèmes CompactPCI vers le CompactPCI Serial (format validé en mars de cette année sous le nom de code PICMG CPCI-S.0). Comme le CompactPCI classique utilise un fond de panier parallèle et que le récent CompactPCI Serial n’exploite que des liaisons série de type PCI Express, les deux standards sont incompatibles entre eux. C’est là qu’interviennent les cartes CompactPCI PlusIO : grâce à leurs deux connecteurs PCI et PCI Express, elles servent de passerelles entre le système CompactPCI classique et les cartes d’extension en PCI Express.
i5 et i7 dernière génération
« Si les industriels choisissent d’installer une carte CompactPCI PlusIO, c’est donc pour ajouter des cartes d’entrées/sorties rapides, résume Christian Marez, directeur d’Adlink France. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi les processeurs les plus performants pour notre première carte sous ce format. » Le constructeur taïwanais a opté en effet pour des processeurs Intel i7 et i5 de seconde génération. Au programme, donc, des processeurs à deux ou quatre cœurs dont les fréquences s’étalent de 1,5 à 2,5 GHz (3 GHz en pointe grâce à la technologie Turbo Boost). « Ces composants utilisent la nouvelle architecture Sandy Bridge d’Intel, poursuit Christian Marez. Outre la possibilité d’installer jusqu’à 16 Go de mémoire vive avec fonction de correction d’erreurs ECC, cette architecture permet d’accéder à des fonctionnalités graphiques avancées, avec notamment deux sorties vidéo numériques indépendantes. Il s’agit de deux interfaces DisplayPort qui peuvent être transformées en sorties DVI, HDMI ou VGA. »
Du point de vue de la connectique, la carte dispose de deux ports Gigabit Ethernet et de trois ports USB 2.0. Côté stockage, enfin, elle propose trois interfaces SATA afin de créer des architectures de type RAID (RAID 0, 1, 2 ou 10 selon que l’on souhaite privilégier la vitesse d’accès aux données, la redondance ou les deux).
Frédéric Parisot

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap