La plate-forme M2M vise la gestion de l’énergie

Le 15/02/2011 à 8:29  

Le marché de la gestion de l’énergie est en pleine explosion et Digi International ne souhaite pas se contenter du simple rôle de fournisseur d’équipements de communication. Le spécialiste américain du Machine-to-Machine lance une solution complète baptisée X-Grid. Cette offre regroupe toute l’architecture matérielle nécessaire à la remontée d’informations, ainsi que la plate-forme de gestion iDigi et des applications métiers.

Selon une étude du cabinet américain On World, les dépenses globales en termes de compteurs intelligents devraient passer de moins de 3 milliards de dollars en 2006 à plus de 6 milliards de dollars en 2013. Et toujours selon cette étude, le nombre d’équipements utilisant le protocole ZigBee devrait être multiplié par cinq d’ici à 2013. Pour Digi International, qui est déjà bien implanté sur le secteur des communications M2M en général (et du ZigBee en particulier), il s’agit là d’une opportunité à ne pas manquer. L’américain lance X-Grid, une nouvelle offre spécialement étudiée pour les besoins de la gestion de l’énergie. Elle s’adresse à tous les intervenants de la chaîne, depuis les fournisseurs jusqu’aux utilisateurs finaux en passant par les exploitants du réseau. Pour Frédéric Luu, directeur des ventes et du marketing chez Digi International, «le point fort de X-Grid est de réunir à la fois des équipements de communication, une plate-forme logicielle pour la remontée des informations, et des applications spécifiques en fonction du métier du client».
Du point de vue matériel, d’abord, le constructeur s’appuie sur une gamme déjà large en matière de modules et de puces de communications sans fil. Il lance néanmoins plusieurs nouveaux produits, parmi lesquels la passerelle ConnectPort X3. Elle est équipée d’un modem GPRS pour connecter à Internet tout équipement disposant d’une interface ZigBee ou d’une liaison série. Autre nouveau produit : une passerelle permettant de relier à un réseau Ethernet des équipements utilisant le standard Itron ERT (Encoder-Receiver-Transmitter), utilisé de plus en plus fréquemment par les fabricants de compteurs intelligents.
Il fallait ensuite proposer aux clients une plate-forme logicielle capable de traiter les grandes quantités de données remontées par les compteurs et les capteurs placés tout au long du réseau. Celle-ci figurait déjà au catalogue : il s’agit de la plate-forme iDigi, lancée en 2009.

Des partenariats avec  des éditeurs de logiciels
La plate-forme iDigi est capable de gérer à distance un parc d’équipements sans fil, qu’ils disposent ou non d’une adresse IP. De plus, elle permet des échanges de données en temps réel dans les deux sens (pour la remontée d’informations en provenance des capteurs, et pour la commande des actionneurs). « Toutefois, il fallait quand même adapter les informations disponibles sur iDigi en fonction du métier du client, poursuit Frédéric Luu. C’est la raison pour laquelle nous proposons plusieurs applications métier, développées en partenariat avec des éditeurs de logiciels reconnus dans le domaine de la gestion de l’énergie.»
Pour les opérateurs qui gèrent les réseaux, Digi International propose une solution développée avec la société EcoLogic Analytics et qui offre des possibilités de facturation étendues (l’utilisateur ne paye que ce qu’il a effectivement consommé).
Le logiciel développé en partenariat avec EcoFactor assure, quant à lui, la gestion automatisée de l’énergie à l’intérieur d’un bâtiment ou d’une usine. Il surveille tous les paramètres mesurés, les compare avec d’autres données telles que la météo, puis agit sur les systèmes de chauffage et de ventilation pour minimiser les coûts. Au final, le logiciel d’EcoFactor permet des réductions de consommation de l’ordre de 18 à 22% sans aucune intervention de l’utilisateur.
Autre solution métier désormais intégrée à X-Grid : un logiciel édité par Grounded Power qui offre à l’utilisateur des tableaux de bords pour suivre en temps réel une consommation (eau, gaz ou électricité). Ces tableaux de bords sont disponibles depuis n’importe quel ordinateur ou smartphone, via un serveur web, et les gains en consommation peuvent aller de 8 à 12%.
Enfin, en s’associant avec l’éditeur américain ComVerge, Digi International permet aux fournisseurs d’énergie d’adapter leur production en fonction de la demande. «L’intérêt : offrir une meilleure gestion des pics de consommation, et ainsi éviter les appels de service inutiles (lorsqu’un pic était prévu mais qu’il ne se vérifie pas), commente Frédéric Luu. Cela permet au fournisseur d’énergie de produire la quantité d’énergie juste nécessaire, avec à la clé une réduction globale des émissions de carbone. »
Frédéric Parisot

 

 A lire dans nos archives : « M2M : comment rédiger son cahier des charges »
 


 

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap