Le développement de systèmes embarqués facilité sur Android

Le 17/09/2012 à 12:47

Le kit de développement de Digi vise à simplifier la conception de systèmes embarqués sous le système d’exploitation Android.

 

Digi International lance un kit destiné à faciliter le développement d’appareils embarqués et d’applications fonctionnant sous le système d’exploitation Android. Il se base sur la version Gingerbread 2.3.4. « Ce kit évite aux développeurs d’utiliser du langage de programmation bas niveau », explique Guy Volckaerts, responsable des ventes pour la partie embarquée. « Grâce aux drivers Digi, le développement est accessible à des ingénieurs application Java ou Android : la programmation est plus simple que pour Linux ou Windows CE, et ne nécessite pas de connaissance en matériel », ajoute-t-il.
Android est une plate-forme destinée aux terminaux intelligents et connectés, comme les smartphones et tablettes pour le grand public. Ainsi les systèmes développés avec ce kit peuvent bénéficier de la solution iDigi Cloud Connector. Celle-ci consiste en une partie de code destinée à assurer la compatibilité complète des périphériques avec le service iDigi Device Cloud. Ce moyen de partage des données peut-être utile dans de nombreuses applications embarquées et connectées. « Il est, par exemple, utilisé dans des bus afin de donner des indications au chauffeur et d’informer les usagers sur la localisation des véhicules », explique Guy Volckaerts. Cette solution offre également un accès et un moyen de contrôle sécurisés des appareils via Internet.
Le kit de développement associe du matériel à la partie logicielle. Il contient un écran tactile LCD 7 pouces wide VGA pour réaliser des démonstrations graphiques. « Si le client souhaite utiliser un autre modèle d’écran, il peut créer son propre driver et simplement recompiler le noyau du système », précise Guy Volckaerts.
Le kit contient un calculateur ConnectCore Wi-i.MX53, doté d’un processeur Freescale i-MX53 à 1 GHz. Il est également pourvu d’une mémoire flash Nand de 512 Mo, et d’une DDR2 de 512 Mo. La carte de développement fournit la connectique, avec 3 ports série, 1 VGA, 1 HDMI, 1 Ethernet, 4 USB, 1 USB OTG, 1 GPIO, une connexion Wi-Fi, une antenne WLAN, un bus 1-Wire, des slots pour carte SD et micro SD, entrée et sortie audio, des connecteurs pour écran LCD, caméra externe, I2C/SPI, et JTAG. Des configurations différentes sont possibles.
Le “Digi Application Develop-ment Kit for Android” est prêt à l’emploi. Son environnement complet, avec matériel, pilotes et extensions logicielles, réduit les obstacles à la conception donne les moyens d’une commercialisation plus rapide de produits Android.
Antoine Cappelle