Les systèmes VME et VPX surveillés à distance

Le 21/02/2012 à 18:40  

Installé dans un châssis VME, VPX ou CompactPCI de Kontron, le module CMB surveille la température des cartes et peut agir à distance sur certains paramètres comme l’alimentation ou la ventilation. Objectif : améliorer la disponibilité des systèmes embarqués.

 

Déjà présentes par défaut sur certains formats comme l’AdvancedTCA ou le MicroTCA, les fonctions de gestion à distance des châssis sont désormais accessibles aux systèmes VME, VPX et CompactPCI de chez Kontron. Le constructeur allemand lance en effet la carte CMB (Chassis Management Board), une solution pour la surveillance en continu des principaux paramètres des cartes. Reliée au châssis par le bus I2C, la CMB gère jusqu’à huit cartes. En effet, chaque CMB peut être connectée à huit capteurs de températures, piloter jusqu’à huit ventilateurs (contrôle marche/arrêt et remontée de la vitesse de rotation) ainsi que huit modules d’alimentation (contrôle marche/arrêt et gestion de la redondance). De plus, elle commande le démarrage ou l’arrêt du système, tout comme le redémarrage d’une carte. Ces opérations seront réalisées à distance, puisque la carte dispose d’un serveur Web embarqué. Mais d’autres méthodes de communication sont proposées par défaut, comme des interfaces Série et TelNet ou encore l’envoi de traps SNMP.


Consommation inférieure à 1 Watt
La consommation de cette carte CMB ne dépasse pas 1 Watt, ce qui lui permet d’être installée en toute sécurité sur des systèmes existants. De plus, elle supporte des températures allant de -40 à +85 °C afin d’être embarquée dans des équipements soumis à de fortes contraintes environnementales. « Car ce sont ces derniers qui ont le plus besoin d’être surveillés, et sur lesquels la gestion à distance procure les meilleurs gains en disponibilité, commente Norbert Hauser, directeur marketing Kontron pour la région EMEA. A titre d’exemple, la CMB est d’ores et déjà utilisée avec succès dans le système de navigation d’un satellite. »
Frédéric Parisot

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap