L’onduleur automatise la migration des machines virtuelles

Le 29/08/2011 à 13:24  

Grâce à leurs fonctions de communication, les onduleurs sont beaucoup plus que de simples batteries de secours. Désormais, ils vont même jusqu’à améliorer la disponibilité des applications virtualisées, puisque le logiciel Intelligent Power Management d’Eaton permet d’automatiser la migration de machines virtuelles.

Eaton propose depuis plusieurs années des onduleurs communicants qui, en cas de coupure de courant, alertent automatiquement les services informatiques. A ces derniers ensuite de prévoir des mécanismes pour ne pas endommager les équipements reliés à l’onduleur, notamment en lançant des sauvegardes. Aujourd’hui, le constructeur américain va plus loin puisqu’il s’intéresse également à la disponibilité des applications qui tournent sur ces serveurs. Pour cela, il a enrichi Intelligent Power Management, son interface de gestion des onduleurs réseau, pour la connecter aux logiciels de supervision d’infrastructures virtualisées.

Informer le superviseur d’une panne électrique

Pour mémoire, virtualiser des serveurs, c’est transformer chaque serveur en un serveur virtuel, puis exécuter plusieurs de ces machines virtuelles simultanément sur un seul serveur physique.
Les éditeurs de solutions de virtualisation proposent des logiciels de supervision avec leurs plates-formes. « Ces superviseurs s’avèrent utiles pour déplacer les machines virtuelles d’un serveur physique à un autre, lorsque les ressources du serveur en question deviennent insuffisantes, explique Hervé Tardy, directeur général de la division Distributed Power Quality chez Eaton. Toutefois, il n’existait encore aucun moyen d’avertir ce superviseur qu’une coupure de courant venait de se produire. Bien sûr, si le responsable informatique s’aperçoit de la coupure, il peut lancer manuellement le transfert des machines virtuelles. Mais si la coupure survient la nuit, l’application est plantée et la disponibilité est fortement impactée. C’est pourquoi nous avons eu l’idée de rendre compatible notre logiciel de gestion des onduleurs réseau avec les principaux outils de supervision d’infrastructures virtualisées. » Comme ces derniers sont désormais avertis des coupures de courant, les responsables informatiques peuvent automatiser différentes tâches. Il peut s’agir de la copie des machines virtuelles sur d’autres serveurs, du démarrage de ces machines virtuelles, de l’extinction “propre” du serveur qui a subi la panne, ou de toute autre tâche d’administration propre au monde de la virtualisation.
Pour l’instant, Intelligent Power Management peut s’intégrer aux environnements de virtualisation de VMWare et de Microsoft. Mais Eaton proposera bientôt les mêmes fonctionnalités avec les environnements Citrix et Red Hat. Le logiciel est téléchargeable gratuitement, et il est compatible avec toute la gamme d’onduleurs communicants d’Eaton.
Frédéric Parisot

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap