Le standard OPC AIM intègre l'identification automatique dans le monde IT

Le 12/04/2015 à 12:09

Après un an de collaboration, l’association AIM (Automatic Identification & Mobility) et la fondation OPC (OLE for Process Control) profitent de la Foire de Hanovre qui a lieu en ce moment pour présenter la première version des spécifications complémentaires OPC AIM permettant l’intégration des process d’identification automatique dans le système d’information global de l’entreprise via le standard de communication OPC UA (Unified Architecture).

Les applications d’identification automatique mettent en œuvre des technologies de codes-barres, RFID, NFC, RTLS, associées à divers capteurs, autant de composants essentiels pour le contrôle de process et la logistique. Elles détiennent en outre des données importantes pour les logiciels MES (Manufacturing Execution System) et ERP (Enterprise Resource Planning) mais la cohabitation de multiples protocoles de communication propriétaires complique souvent la transmission de ces informations.

Les nouvelles spécifications OPC AIM vont donc permettre la mise en place de l’architecture unifiée OPC UA pour l’intégration verticale et horizontale de tous les systèmes, allant du capteur jusqu’au niveau IT de l’entreprise.

L’association AIM, qui regroupe les experts mondiaux en systèmes d’identification automatique très liés à l’automation dans son ensemble, compte ainsi fournir un standard commun à de nombreuses branches de l’industrie et éviter l’émergence de diverses spécifications concurrentes. Au-delà de la réduction escomptée en termes de délais et de coûts, l’AIM considère cet outil d’intégration unifiée comme fondamental pour la réalisation de concepts tels que l’Internet des objets, l’Industrie 4.0 ou les systèmes cyber-physiques (ou CPS pour Cyber Physical Systems).