Machine-to-Machine : le boîtier M2M affiche 10 ans d’autonomie

Le 24/01/2011 à 10:10  

Inventia propose le module de communication MT-723, adapté à un fonctionnement  en extérieur. Ce module enregistre des données et les transmet sur Internet, et cela durant pas moins de 10 ans, grâce à une gestion optimisée de la batterie.
Equipé d’une mémoire flash et d’un modem GSM/GPRS quatre bandes (850, 900, 1 800 et 1 900 MHz), le MT-723 d’Inventia pourrait ressembler à bien d’autres modules de communication Machine-To-Machine. Il se distingue pourtant par ses nombreuses possibilités d’alimentation électrique. «Ce module peut être alimenté en filaire par le secteur ou par des panneaux solaires, mais il peut aussi fonctionner de manière autonome sur piles ou sur batteries, explique Rémi Guilbert, responsable commercial chez 2AR, distributeur en France d’Inventia. Surtout, il peut effectuer des relevés de mesure pendant 10 ans à raison d’une communication GPRS par jour. Et encore, si le constructeur annonce 10 ans, c’est uniquement parce que les batteries ne sont plus garanties passé ce délai. » Cette autonomie, relativement inhabituelle pour un système fonctionnant sur batteries, est obtenue grâce à une gestion optimisée des phases de veille et de réveil de l’appareil. « Contrairement à d’autres équipements de télécollecte de données, le MT-723 n’a pas besoin de sortir totalement du mode “veille” pour lire des données et les enregistrer dans sa mémoire, poursuit Rémi Guilbert. Il n’entre réellement en phase “réveil” que pour la connexion à Internet, et cette connexion ne dure jamais plus de quelques secondes. »
Il alimente les capteurs
Bien entendu, l’autonomie dépendra de la manière de paramétrer son application. Ce module est en effet capable d’alimenter les capteurs analogiques, grâce à une sortie 0-5 Vcc. Ce qui diminue forcément la durée de vie des batteries, mais qui se révélera très utile là où l’accès au réseau électrique est difficile.
Concernant les applications en extérieur, on notera que le MT 723 bénéficie d’un indice de protection IP68. Il est donc parfaitement hermétique à la poussière et peut fonctionner en totale immersion (toute la connectique est équipée de bouchons). Le tout sans maintenance, car le paramétrage est réalisé entièrement à distance (la mise à jour du firmware s’effectue elle aussi via le réseau GPRS). Doté de 9 voies d’entrée (6 entrées numériques et 3 entrées analogiques) et de 2 sorties numériques, le module est donc particulièrement indiqué pour toutes les applications de relevé de mesures en extérieur ou en milieu humide. « On pense bien sûr à la mesure de niveau ou de pression dans les réseaux d’approvisionnement en eau, indique Rémi Guilbert. Mais le MT 723 est réellement polyvalent et on pourra l’utiliser aussi bien dans des installations industrielles que pour la surveillance de sites naturels dans le secteur agricole, par exemple. »
Enfin, étant donné que la remontée d’informations s’effectue de manière périodique ou sur événement, le MT-723 pourra aussi être employé pour la remontée d’alarmes (il envoie un message lorsqu’une valeur atteint un certain seuil). De nombreuses options sont d’ailleurs disponibles pour détecter toutes sortes d’incidents : capteurs d’humidité et capteurs d’inondations, accéléromètre pour la détection de chocs et de vibrations, module GPS pour alerter en cas de déplacement, alarme en cas d’ouverture non autorisée du boîtier, etc.
Frédéric Parisot