MachineMetrics lève 20 M$ consacrés à la fabrication automatisée

Le 08/07/2021 à 9:52

Mené par Teradyne, ce financement devrait permettre à la start-up d’étendre au niveau mondial sa plate-forme de collecte et d’analyse en temps réel des données des machines.

La start-up américaine MachineMetrics, qui développe une plate-forme d’analyse des données collectées sur des machines de production, vient de bénéficier d’une levée de fonds de 20 millions de dollars en série B. L’opération a pour objectif d’étendre la plate-forme à l’échelle mondiale et de démocratiser l’accès aux données des machines qui, selon Bill Bither, le cofondateur et CEO de MachineMetrics, « peuvent répondre aux déficits de production et de main-d’œuvre en posant les fondements de l’usine du futur, où les machines fonctionnent de façon autonome et prédictible ».

Le tour de table financier a été mené par le fabricant américain Teradyne, spécialiste des équipements de test automatiques pour les semi-conducteurs, les systèmes électroniques et les appareils sans fil, avec la participation de Ridgeline Ventures et des investisseurs existants Tola Capital et Hyperplane. « La vision de MachineMetrics s’aligne parfaitement avec notre stratégie en matière d’automatisation industrielle visant à fournir aux fabricants des solutions accessibles, fiables et faciles à utiliser », constate Greg Smith, président de Teradyne Industrial Automation.

Et de fait, suivant une étude réalisée par la start-up en 2020, le taux d’utilisation d’une machine n’atteindrait en moyenne que 24 %, limitant la capacité des fabricants pour faire face à la demande. Il s’agit donc d’améliorer la production sans ajouter de nouvelles machines, au travers d’une solution basée sur l’Internet des objets (IoT), afin d’offrir une visibilité en temps réel sur les données de fabrication, d’identifier les goulots d’étranglement, de prévoir les pannes, d’améliorer la qualité et d’établir des flux de travaux automatisés.