Mathworks simplifie son offre

Le 12/09/2011 à 13:31  

L’éditeur américain a l’habitude de mettre à jour son catalogue de produits deux fois par an. De la version R2011a, on retiendra surtout une simplification de la gamme de générateurs de code, ainsi que la possibilité de développer des algorithmes continus directement sous Matlab, sans passer par Simulink.

A force d’ajouter de nouvelles fonctions, le catalogue de produits de Mathworks devenait de plus en plus complexe. « Dans les dernières versions, on dénombrait pas moins d’une centaine de composants différents pour Matlab et Simulink, reconnaît Daniel Martins, ingénieur d’applications chez Mathworks. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité clarifier l’offre pour 2011 ». Les premiers outils à bénéficier de cette simplification sont les générateurs de code, à présent regroupés en seulement trois produits différents. Désormais, pour générer du code C (transformer un algorithme en un fichier exécutable), on utilisera Matlab Coder ou Simulink Coder selon que l’on travaille avec Matlab ou avec Simulink. Quant à la génération de code machine, exécutable sur la cible matérielle, tout se fera uniquement via Embedded Coder. Difficile de faire plus simple… Pour mémoire, auparavant ces fonctions étaient réparties dans près d’une dizaine d’outils différents.
L’autre évolution majeure de la R2011a est le lancement d’une nouvelle gamme d’outils baptisée System Toolbox. « Il s’agissait de se débarrasser des dernières barrières qui subsistaient entre Matlab et Simulink, commente Daniel Martins. Jusqu’à présent, il était indispensable de passer par Simulink pour concevoir des algorithmes “système”, c’est-à-dire des calculs à la volée sur des flots continus de données (traitement du signal, traitement vidéo, etc.). Or, nous nous sommes aperçus qu’un certain nombre de développeurs habitués à Matlab n’avaient tout simplement pas envie de passer à Simulink parce qu’ils ne voulaient pas avoir à se former à une nouvelle manière de travailler. Nous avons donc décidé de proposer sous Matlab les mêmes types de traitement que ceux disponibles avec Simulink ». Pour l’instant, l’offre se compose de trois produits : Communications System Toolbox, DSP System Toolbox et Computer Vision System Toolbox. Dans chacune de ces boîtes à outils “système”, on retrouvera les blocs Simulink traditionnels ainsi que leurs équivalents en fonctions Matlab.
Ainsi, ni les spécialistes de la programmation objet ni les inconditionnels du développement en mode texte n’auront à modifier leurs habitudes, et les équipes pourront s’échanger des fonctions sans passer par les habituelles étapes de traduction ou d’adaptation, toujours sources d’erreurs.
Frédéric Parisot

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap