Gambica tire un signal d’alarme pour le sans-fil industriel

Le 27/05/2014 à 9:06  

Selon l’association britannique Gambica, l’European Telecommunications Standard Institute (ETSI) a rédigé un projet de norme harmonisée qui ne permettrait plus aux systèmes de contrôle sans fil industriels de fonctionner. Dans le but de préserver les bandes passantes, l’EN 300 328 v1.8.1 apporte des modifications aux règles en vigueur pour tous les appareils utilisant une bande radio publique (Wi-Fi, Bluetooth, ZigBee…), dont l’une de ces modifications est l’introduction du concept de Listen Before Talk (LBT). « Ce dernier impose à chaque appareil radio de vérifier si un autre n’est pas en train de transmettre ; dans ce cas, il doit attendre que le canal soit libre. Cela occasionne des délais de communication aléatoires et imprévisibles », explique Andrew Evans, technical executive au sein du Gambica. Les industriels ont essayé de travailler, sans succès, avec l’ETSI via la soumission de commentaires pour la version 1.8.1 de l’EN 300 328 - l’idée était de suggérer d’une exception ou d’une utilisation optionnelle du concept LBT pour les secteurs de l’automatisme industriel - , ainsi qu’avec le comité technique SC65C pour développer la norme IEC 62657-2 (2013) « Réseaux de communication industriels – Réseaux de communication sans fil – Partie 2 : Gestion de coexistence ». Si le Cenelec l’a approuvé, l’ETSI a bloqué l’harmonisation de la norme sous la Directive R&TTE.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap