Le Gimélec et la Fondation OPC ont lancé l’« OPC France »

Le 22/11/2019 à 14:04

Environ une centaine de personnes sont venues participer à l’OPC Day France, organisée le 15 novembre dernier dans les locaux de la Fieec par le Gimélec et la Fondation OPC. Ce fut l’occasion pour les participants de (re)découvrir le travail de la Fondation OPC, le standard de communication qu’est l’OPC UA et les dernières évolutions, au travers de différentes présentations techniques et d’une mini-exposition d’acteurs.

En plus d’accueillir L’Oréal en tant que 700e membre, le Gimélec et la Fondation OPC ont profité de l’événement pour lancer le groupe de travail « OPC France », qui réunira des experts ayant pour mission, d’ici trois ans, de rendre la technologique normalisée OPC UA référente de l’interopérabilité dans le cadre de l’industrie du futur. Les différents membres de ce groupe doivent élaborer ensemble un premier modèle de données métier (Companion Specification), en coordination avec l’Alliance Industrie du futur.

« La forte adoption de la technologie OPC UA en France justifie la mise en place d'une coordination locale avec les différents acteurs. La création d'un groupe de travail dédié au sein du Gimélec permettra d'accélérer encore cette dynamique », affirme Stefan Hoppe, président et directeur exécutif de la Fondation OPC.

« Avec ce groupe, nous allons vraiment pouvoir déployer, ensemble, la technologie en France et œuvrer pour la sécurité des flux de données et la parfaite interopérabilité entre les différents équipements industriels. L’enjeu est de taille au vue de l’importance croissance des données dans le cycle de valeur », poursuit Patrick Lamboley (Schneider Electric), coordinateur du groupe de travail OPC France.