Un kit d’entrées/sorties sans fil pour moins de 900 euros

Le 21/05/2008 à 14:16  

Encore un nouveau venu sur le secteur de la transmission sans fil. Banner lance sur le marché son système d’entrées/sorties déportées baptisé DX70 Wireless I/O SureCross. Il se compose d’un nœud et d’une passerelle qui constituent une liaison point à point. Ce kit commercialisé moins de 900 euros est particulièrement adapté à la rénovation d’installations existantes et lorsque le passage de câbles s’avère difficile.

Le sans fil n’est plus réservé aux quelques entreprises spécialisées dans les radiocommunications. Désormais, de nombreux fournisseurs d’entrées/sorties et d’interfaces industrielles disposent d’une offre en la matière. Aujourd’hui c’est au tour de l’Américain Banner de s’immiscer sur ce marché semble-t-il prometteur. Le fabricant de cellules photoélectriques, de matériel de sécurité et de système de vision ajoute une corde à son arc. Il lance la solution d’entrées/sorties déportées sans fil : DX70-Wireless I/O SureCross. Son objectif : remplacer les liaisons câblées là où cela est possible. Car comme chacun sait, l’installation ou la rénovation d’installation câblée coûte cher. « Il faut compter 20 euros pour un connecteur surmoulé auquel il faut ajouter le prix du câble pour relier l’armoire électrique. Et il faut compter autour de 10 euros par mètre pour la mise en place de conduites et de câbles dans le sol. Jusqu’à 15 euros pour les câbles pour bus de terrain », indique Emmanuel Quellier, responsable marketing chez Banner. Il faut ajouter les difficultés de passage de cloisons ou d’un étage à l’autre et les risques d’endommager la structure du bâtiment.

Topologie point à point
Banner a opté pour un réseau avec une topologie point à point comprenant un nœud et une passerelle. Jusqu’à 32 liaisons bidirectionnelles sans fil peuvent opérer dans une même zone. L’appairage d’un nœud et de sa passerelle se fait par apprentissage du numéro de série unique. Lorsque plusieurs liaisons sont mises en œuvre, chacune d’elle est identifiée par un numéro entre 1 et 32 saisi par des commutateurs rotatifs installés sur chacun des boîtiers. D’un côté, le nœud est connecté aux capteurs. De l’autre côté, la passerelle est connectée à l’automate. Entre les deux éléments appairés, les échanges s’effectuent par voie radio à la fréquence de 2,4 GHz. Ce qui procure une portée théorique de 3,2 km. Bien entendu, tout dépend de l’installation et de l’environnement (arbres, mur, machines, etc.). Les modèles de base sont livrés avec une antenne interne mais il est possible d’améliorer la performance de transmission en intégrant une antenne externe ou en déportant une antenne en hauteur à quelques mètres du boîtier. « L’antenne est un composant clé. C’est elle qui fiabilise les échanges. Il faut l’adapter à l’application », insiste Emmanuel Quellier. La fiabilité de la transmission est également assurée par l’utilisation de la technique de codage à sauts de fréquences FHSS (Frequency Hopping Spread Spectrum). Banner est propriétaire du module radio qui a été développé par son partenaire Sensonix. Du coup, il assure avoir la maîtrise de ses évolutions futures.

Alerte en cas de coupure
Pour s’assurer, lors de l’installation, que la communication radio entre un nœud et sa passerelle s’effectue dans les meilleures conditions, la fréquence de clignotement d’une Led jaune sur le boîtier renseigne le niveau de puissance des signaux. Mais que se passe-t-il si la liaison entre les deux boîtiers est coupée? Les sorties basculent en un état prédéterminé par l’utilisateur jusqu’à que le signal soit rétabli. De plus, une Led s’éclaire et une sortie alerte par un signal Tout-Ou-Rien l’automate ou le PC de la perte de communication. Autre inquiétude des utilisateurs vis-à-vis d’une liaison invisible: est-ce que cette solution sans fil est assez rapide pour leur application ? Banner assure que son système affiche un temps de réponse de 125 ms, délai qui tient compte d’un saut de fréquence si le signal n’est pas transmis du premier coup. « Mais pour certaines applications nous pouvons garantir un temps de réponse de 62 ms », avance Emmanuel Quellier.
Banner propose deux combinaisons d’entrées/sorties. La première comprend 8 entrées et 4 sorties logiques côté nœud, et 4 entrées et 8 sorties côté passerelle. La seconde possède 4 entrées et 4 sorties logiques, et 2 entrées et 2 sorties analogiques (4-20 mA) des deux côtés. L’ensemble est intégré dans un boîtier de 80 x 80 mm affichant un indice de protection IP67. Un  kit comprenant un nœud et une passerelle DPX70 avec antenne interne est commercialisé 790 euros (850 euros avec une antenne externe).