Une carte FPGA avec liaisons optiques haut débit

Le 29/06/2010 à 1:11  

Un an après le lancement de sa PFP (plate-forme FPGA polyvalente), le français Techway la décline en une nouvelle variante équipée d’une mezzanine à interfaces optiques. Ce produit baptisé PFO (plate-forme FPGA optique) intéresse d’ores et déjà les constructeurs aéronautiques, car il répond aux besoins du nouveau protocole avionique de transmission vidéo ARINC 818.

Avec sa nouvelle plate-forme FPGA optique, la société Techway poursuit la stratégie engagée il y a un an qui consiste à développer une activité de constructeur, parallèlement à son métier d’origine, la distribution. Des débuts prometteurs la motivent d’autant plus à poursuivre sur cette voie : en un an, cette activité de fabrication de cartes embarquées représente déjà 25 % de son chiffre d’affaires. L’originalité de la PFP (plate-forme FPGA polyvalente) explique ce succès : il s’agit d’une carte équipée d’un  processeur programmable puissant (un Virtex 5 de Xilinx) associé à une interface VITA 57 (FMC, pour FPGA Mezzanine Card) à laquelle peut être connecté n’importe quel type d’entrées/sorties.
Fort de cette réussite, Techway passe à l’étape suivante : commercialiser différents types de mezzanines d’entrées/sorties, afin de proposer des produits adaptés à des marchés particuliers. C’est chose faite aujourd’hui avec la plate-forme PFO, qui se compose d’une PFP et d’une mezzanine munie de 10 entrées et de 10 sorties en fibre optique. Ces liaisons peuvent atteindre un débit de 4,5 Gbit/s, soit une bande passante totale de 45 Gbit/s si toutes les voies sont concentrées pour la même application.
Une grande diversité d’applications
Les protocoles de transmission basés sur la fibre optique sont nombreux ? Pas de soucis, la PFO les prend tous en charge. En effet, le FPGA permet d’associer à chaque port un protocole différent, il suffit pour cela d’installer les cœurs IP correspondants. « Des cœurs SerialFPDP, ARINC 818, FiberChannel, 10Gb Ethernet, Infiniband, PCI Express, SONET/SDH, eSATA, etc. sont déjà disponibles par l’intermédiaire de notre réseau de partenaires », commente Stéphane Ledoux, ingénieur d’affaires de la société.
En plus du protocole de communication, le processeur FPGA autorise la réalisation d’une grande diversité d’applications. « Traitement du signal, calcul scientifique avancé, décodage ou encodage de flux vidéo, analyse spectrale… La liste est longue… Nos clients nous montrent chaque jour de nouvelles façons d’utiliser la plate-forme, lance Patrick Méchin, directeur de l’entreprise. Avec la PFO, nous adressons tous les industriels qui ont des besoins de commutation ou de conversion rapide à base de fibre optique, et particulièrement les applications militaires et aéronautiques ».
La PFO se présente sous la forme d’une carte PCI Express utilisable dans un PC (via un bus PCIe x4) ou encore en version “stand-alone”. Cette dernière se contente d’une alimentation compatible ATX pour fonctionner sans PC (elle sera choisie pour les applications ne requérant pas d’interface graphique).
Déclinée dans un switch ARINC 818
La version “standalone” de la PFO servira d’ailleurs de base au switch ARINC 818 qui sera commercialisé sous peu par Techway. Il s’agira d’un switch de test, employé pour diffuser des trames vidéo aux différents écrans des appareils (la norme ARINC 818 gère les flux vidéo à la manière d’un réseau). Prévu d’abord pour la certification des avions (il a été choisi pour la certification de l’Airbus A350), ce switch intéressera ensuite les sociétés de maintenance aéronautique et les compagnies aériennes,  pour des bancs de tests compatibles ARINC 818.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap