Une vision plus synthétique pour la maintenance et l'efficacité des équipements

Le 11/04/2011 à 18:12  

La collaboration d’Emerson et Meridium a donné naissance à AMS Suite APM. Cette solution logicielle fournit  des indicateurs pour aider les responsables de sites  de production à améliorer la disponibilité des équipements.


En 1996, Emerson Process Management lançait le logiciel AMS Device Manager pour assurer la maintenance et le diagnostic de transmetteurs communicant via les protocoles Hart et Foundation. En 1998, il introduisait AMS Machinery Manager qui lui s’intéressait à la maintenance prédictive des machines tournantes. En 2003, il annonçait AMS Suite pour le diagnostic prédictif et la surveillance des performances d’un large éventail d’équipements de production. En octobre 2009, le groupe américain spécialisé dans l’instrumentation et le contrôle de process s’associe à son compatriote Meridium qui propose des outils logiciels pour assurer la gestion des performances d’équipements. Cette collaboration a donné naissance fin 2010 à AMS Suite APM qui s’appuie sur la solution APM (Asset performance Management) de Meridium pour fournir des indicateurs concrets concernant la disponibilité et les coûts de maintenance de différents équipements d’un site industriel. L’idée n’est pas de remonter des informations techniques sur l’état de marche d’un capteur ou de tout autre actionneur, qui souvent ne peuvent être compréhensibles que par les techniciens de terrain et qui agissent en fonction du niveau d’alerte relevé, mais de collecter et d’agréger les données concernant le fonctionnement global des équipements d’une usine.
Les responsables de maintenance et de production disposent ainsi de renseignements intégrés dans différents graphiques synthétiques sous forme de bargraphe, de vue-mètre ou de courbes leur fournissant des informations sur la disponibilité des équipements (positionneurs de vannes, compresseurs, pompes ou tout autre capteur ou actionneurs), leur efficacité ou encore l’évolution des coûts liés à leur maintenance. Ils peuvent également visualiser le pourcentage d’interventions de maintenance qui étaient planifiées par rapport à celles qui ne l’étaient pas, le temps moyen entre pannes ou encore le taux d’alertes constatées. Ils peuvent aussi définir un indicateur de performance général des équipements et vérifier à quel niveau il se situe par rapport à l’objectif fixé. Ainsi grâce à APM, AMS Suite s’est doté d’outils d’aide à la décision et d’analyse en temps réel.
Youssef Belgnaoui

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap