ABB ambitionne de révolutionner la détection de fuites

Le 14/04/2021 à 17:16  

La solution de l’Helvético-suédois s’articule autour d’un analyseur basé sur la technologie OA-ICOS et d’un drone.

Le groupe helvético-suédois ABB, l'un des principaux fabricants mondiaux dans l'énergie et les automatismes, vient de dévoiler HoverGuard, le dernier-né de la gamme de systèmes mobiles de détection des fuites de gaz ABB Ability. « C’est la solution la plus rapide et la plus sensible au monde pour détecter les fuites de gaz naturel et mesurer les émissions de gaz à effet de serre », affirme la société.

La détection des fuites de gaz inodore et incolore au niveau de millions de kilomètres de pipelines peut s’avérer difficile et coûteuse, ce qui complexifie grandement le travail des exploitants de ces réseaux en termes de sécurité, d’intégrité et de fiabilité de leurs canalisations.

« HoverGuard représente un changement important dans la détection des fuites de gaz naturel et des gaz à effet de serre, explique Doug Baer, directeur mondial de la gamme de produits d’analyseurs laser d’ABB. Auparavant, les inspecteurs devaient se fier à des capteurs analogiques lents et qualitatifs ou à des caméras fragiles et chères pour trouver les fuites. Notre solution révolutionnaire permet de sonder efficacement des endroits autrement inaccessibles à pied ou en voiture. »

La solution multigaz en cloud, développée par ABB, s’articule autour d’un analyseur basé sur la spectroscopie à absorption laser à cavité résonnante (OA-ICOS pour Off-Axis Integrated Cavity Output Spectroscopy) et d’un drone. La technologie OA-ICOS brevetée détecte le méthane avec une sensibilité 1 000 fois supérieure et 10 fois plus rapide à celle des outils de détection de fuites conventionnels.

Ces performances permettent à l’HoverGuard de cibler les fuites dans un périmètre de jusqu’à 100 m, en volant à 40 m d’altitude ou plus et à une vitesse supérieure à 88 km/h. Il peut ainsi couvrir 10 à 15 fois plus de surface terrestre par minute en utilisant des drones commerciaux peu coûteux et capables de transporter une charge utile de 3 kg. La solution d’ABB est également le premier système à quantifier continuellement en vol le méthane, le dioxyde de carbone et la vapeur d’eau, les trois principaux gaz à effet de serre.