L'instrumentation analytique de process représenterait 3,8 Md$ en 2020

Le 18/09/2014 à 9:48  

Selon le cabinet d’analyses Frost & Sullivan, le marché mondial de l’instrumentation analytique pour les procédés devrait passer de 2,8 milliards de dollars en 2013 à 3,8 milliards en 2020. La société relève que les deux plus grands défis auxquels les utilisateurs sont confrontés sont les coûts élevés et une mise en œuvre difficile. Comme les analyseurs en ligne doivent fréquemment être retirés pour leur entretien, les temps d'arrêt s’allongent, affectant significativement la rentabilité des industriels, en particulier sur les marchés concurrentiels comme le pétrole et gaz. Sans compter encore les temps de réponse lents de certaines techniques d'analyse, telles que la chromatographie, qui affectent la durée totale des mesures. A ces limites s’ajoute un manque de techniciens qualifiés ayant des compétences pour la mise en œuvre et l'entretien de la technologie.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap