Signal Group renouvelle son analyseur d’oxygène

Le 27/11/2019 à 13:52

Le britannique Signal Group, fabricant d’analyseurs de gaz et de systèmes de surveillance des émissions, vient d’ajouter un modèle supplémentaire à sa série IV d’analyseurs de gaz. Après les analyseurs Pulsar (NDIR multigaz), Solar (FID), Quasar (chimiluminescence), le nouvel modèle est l’analyseur de dioxygène (O2) Aurora.

Doté d’une cellule paramagnétique, cet analyseur affiche des étendues de mesure de 0-5, 0-10 et 0-25 % (gamme A), 0-100 % (gamme B) et 95-10 % (gamme C), avec un bruit de fond de 0,005 % O2, une linéarité de ±0,1 % O2, une répétabilité inférieure à ±0,01 % O2, une dérive du zéro inférieure à ±0,2 % O2 sur 30 j et un temps de réponse inférieur à 2,5 s.

A l’instar de autres modèles de la série IV, l’Aurora se distingue par la simplicité d’utilisation sur site, grâce à un logiciel d’accès à distance et de contrôle sur Internet. Les utilisateurs peuvent configurer l'analyseur, visualiser les mesures, collecter les données enregistrées et assurer un premier dépannage, depuis leur bureau, ce qui permet d’optimiser les visites sur site.

Le nouvel analyseur intègre des sorties 0-10 V, RS-232, Ethernet et 4-20 mA (en option), ainsi qu’un écran couleur tactile (option). Les utilisateurs peuvent notamment spécifier leur configuration, et des contacts programmables sont disponibles pour le contrôle du circuit de gaz.

Les applications typiques du nouvel analyseur d’oxygène du britannique sont les procédés d'incinération, les atmosphères inertes, la sécurité pour l'homme, les gaz d'échappement des moteurs à combustion interne et bien d'autres applications.