Anritsu fait évoluer son offre de testeurs 5G

Le 26/04/2021 à 15:13  

Le japonais introduit une solution de test pour la conformité réglementaire des systèmes 5G, une capacité d'analyse avancée de FEC dans le module ED PAM4, etc.

Le japonais Anritsu, fabricant de solutions de test et mesure en RF et hyperfréquences, en optiques, en radiocommunications, etc., vient de faire plusieurs annonces dans le domaine de la 5G. Il s’agit d’abord de l’introduction du module de test TRX (émetteur) MU887002A et du testeur sans fil universel MT8842A.

Version plus compacte du MT8870A, avec lequel il est entièrement compatible, le MT8872A est destiné aux applications où deux modules de test – au lieu de quatre – sont suffisants, comme sur les lignes de production où l’encombrement disponible est limité.

Quant au module MU887002A, qui peut être installé dans les deux testeurs, il prend en charge les tests RF 5G New Radio (NR) en-dessous de 6 GHz (FR1) et divers autres tests de communications sans fil simultanés (WLAN, Bluetooth, GNSS), rendant ainsi beaucoup plus efficace l'inspection des appareils sur une ligne de production.

La nouvelle solution de test réglementaire RF ME7803NR (voir photographie) pour la conformité des systèmes de communication 5G s’appuie sur la station de test de radiocommunication MT8000A – elle sert de gNodeB (station de base) 5G NR simulée –, un analyseur de spectre et un générateur de signal, pour mettre en œuvre des tests RF en bande de fréquence FR1 conforme ARIB/ETSI/FCC.

Parmi les autres avantages du système ME7803NR, citons la possibilité d’effectuer des tests parasites et des tests d'interférence, qui sont difficiles à créer dans un environnement de test, l'interface graphique facile à utiliser et la fonction d'étalonnage intégrée pour une fiabilité améliorée.

Le fabricant japonais a également ajouté une capacité d'analyse avancée de correction d'erreur directe (FEC) dans le module de détection d'erreur (ED) PAM4 MU196040B à un débit de 116 Gbit/s pour son testeur BER MP1900A. Cela fait de ce dernier le premier testeur BER à prendre en charge la mesure en temps réel des erreurs de symbole FEC pour évaluer, d’une manière plus efficace et dans un seul instrument, les équipements 400 GbE et 800 GbE de nouvelle génération.

Pour la première fois, les ingénieurs peuvent ainsi surveiller en temps réel les changements d'erreurs sur les bits et les erreurs de symboles FEC avec les changements d'amplitude d'entrée et les conditions de gigue en temps réel avec le MP1900A. Le résultat est que les ingénieurs peuvent évaluer rapidement et de manière reproductible lorsque le nombre d'erreurs de symbole dépasse la capacité de correction du FEC.

Par ailleurs, Anritsu vient d’annoncer, en partenariat avec l’américain Qualcomm Technologies, que son système de test de conformité RF 5G ME7873NR a obtenu la première approbation mondiale du GCF pour le test de conformité de démodulation/CSI 3GPP TS38.521-4 en mode non autonome (Non Standalone ou NSA) 5G NR FR2 (fréquences millimétriques), requis pour les tests de conformité RF 5G NR.

Le japonais a également obtenu l’approbation par le CAG (Certification Agreement Group) du GCF pour les premiers tests de conformité du protocole VoNR ( voice over new radio ) sur la plate-forme de test des appareils mobiles 5G NR ME7834NR.

« Les normes 5G NR reposent principalement sur les services de données, mais la communication voix/vidéo est essentielle pour l'adoption complète d'une nouvelle technologie. Par conséquent, la prise en charge de la VoNR sur le réseau et les appareils est un facteur clé pour le déploiement des réseaux 5G en mode autonome (SA) », explique Shinya Ajiro, directeur général de la division Mobile Solutions d’Anritsu.