Avec AIR, Adobe enrichit la panoplie d'outils pour la création d'application Internet

Le 02/05/2008 à 15:21  
default-image-3085

Le groupe Adobe, développeur de nombreux standards informatiques tels que le PDF ou le Flash, s'intéresse de plus en plus au monde de l'entreprise. Il a récemment lancé une nouvelle plate-forme standard pour la création de RIA (Rich Internet Applications, ou applications Internet riches). Ces RIA, le futur des applications web, connaissent actuellement un grand développement dans le domaine du e-commerce et commencent à intéresser l'industrie. Mais il manquait un effort de standardisation de la part des éditeurs pour ce format d'applications, qui faisaient jusqu'à présent l'objet de développements spécifiques.
Le nouveau standard d'Adobe pour la création de RIA s'appelle AIR. Frédéric Massy, directeur marketing chez Adobe, explique « qu'il s'agit d'un regroupement de tous les développements web actuels, autour d'un environnement commun et standard. AIR utilise les technologies Flash, Flex et Ajax (bien connues des développeurs) pour les sortir d'Internet et les utiliser sur le bureau, en étendant à la fois les fonctions et les droits. AIR permet de créer des applications d'entreprise, des serveurs web de supervision et toutes autres applications d'information d'entreprise ou de gestion de production ».
Les applications créées sous AIR sont donc plus attractives visuellement (l'interface du navigateur web disparaît), plus personnalisées (chaque concepteur peut développer son interface spécifique), mais elles sont aussi plus performantes. En effet, étant donné que l'application est en lien direct avec le poste local, elle peut manipuler des données du disque dur et profiter de toutes les fonctions de Windows et d'Office (“copier-coller” de documents hétérogènes entre plusieurs logiciels, notamment). Les recherches, par exemple, bénéficient des temps d'accès disque beaucoup plus rapides que ceux d'un serveur. Et la synchronisation avec le serveur pourra s'effectuer dans la nuit. Le portage est également simplifié, car la technologie Flash permet de développer des fonctions et de les diffuser sans se soucier de la compatibilité avec la cible (PC, Panel PC ou simple Interface Homme-Machine). Et étant donné qu'il s'agit de langages standard et très largement diffusés, le nombre de développeurs capables de créer des applications d'entreprise sous AIR est très important. « Il n'y a aucun nouveau langage à apprendre, et ce ne sont que des technologies Open Source », assure Frédéric Massy.
Enfin, les applications AIR offriront davantage de sécurité que les applications web classiques. D'une part car il est possible de crypter toutes les transactions avec le serveur, et d'autre part car le fait d'installer auprès des chaînes de production des PC sans navigateur Internet est un des moyens d'empêcher la diffusion de virus au sein d'une entreprise. (avril 2008)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap