Des capteurs industriels encore plus précis

Le 04/10/2010 à 11:08  

Les capteurs de pression de la série PB de Baumer Process Instrumentation visent les applications pneumatiques et hydrauliques. Leur précision descend jusqu’à 0,1 %.
Baumer Process Instrumentation, l’activité du groupe suisse Baumer spécialisée dans l’instrumentation de mesure de pression, de niveau et de température (ex-Bourdon-Haenni), vient d’introduire les capteurs de pression PBSN. Il s’agit des derniers-nés de la nouvelle série PB du fournisseur pour les applications pneumatiques et hydrauliques. « En plus d’être l’un des premiers développements ayant fait intervenir les trois entités de Baumer Process Instrumentation, la série de capteurs de pression PB se distingue par son étendue de mesure qui démarre du vide pour aller jusqu’à 1 600 bar selon les modèles, et par l’amélioration apportée à la précision des capteurs », affirme Pierre Desfourneaux, directeur technique et produits chez Baumer Bourdon-Haenni.
La série PB se décompose en trois gammes avec les capteurs d’entrée de gamme CT en céramique couche épaisse (étendue de mesure allant de 0-1 à 0-200 bar) pour les applications OEM, les capteurs PBSN en céramique couche épaisse aussi (0-1 à 0-600 bar relatifs ou absolus) et les capteurs PBCN et PBMN en céramique capacitif piézo-résistif silicium et couche mince métallique (0-100 mbar à 1 600 bar relatif ou absolu). « Maîtriser en interne les différentes technologies utilisées sur le marché permet également de faire évoluer les process de fabrication pour garantir des niveaux de précision accrus », explique M. Desfourneaux.
Si les capteurs CT affichent une classe de précision de 1 % de la pleine échelle et une plage de compensation en température comprise entre -10 et +50 °C, les modèles PBSN disposent de deux classes (0,5 et 0,7 %) et d’une plage de compensation allant de -20 à +60 °C et les modèles PBCN et PBMN, de trois classes de précision (0,1, 0,25 et 0,5 %) et d’une plage de compensation entre -40 et +85 °C.
Une plate-forme modulaire
Ces capteurs haut de gamme PBCN et PBMN se distinguent par ailleurs des autres modèles par une programmation du zéro, du gain, l’ajout d’offset, la possibilité de zoomer, de modifier la rangeabilité via FlexProgrammer 9701 ou via un PC.
« Les remplaçants à moyen terme (d’ici à deux, trois ans) des transmetteurs des série E900 et ED7000, des PDA et PDR se différencient aussi par leur construction modulaire », ajoute M. Desfourneaux. Autour d’un capteur donné, l’utilisateur dispose d’un large choix de sorties analogiques (4-20 mA, 0-5 Vca, 0-10 Vca, 1-5 Vca ou 0,5-4,5 Vca), de raccords hydrauliques et pneumatiques, de raccords électriques (câbles et connecteurs), de boîtiers (acier inoxydable, laiton, IP65 à IP67, Atex, SIL2) pour s’adapter au mieux à son application.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap