Détecteurs de luminescence

Le 08/03/2010 à 17:04  

Capables de reconnaître des marques invisibles à la lumière ambiante normale mais pas exposées à une source de lumière UV (luminophores), les détecteurs de luminescence LUT8 et LUT9 de Sick sont utilisés dans les process de fabrication pour des tâches d’automatisation, comme par exemple l’alignement d’étiquettes.
• Distance de balayage : 10, 20, 50 ou 90 mm (LUT8), plus 150 mm (LUT9)
• Zone de détection : 0-20 mm, 10-40 mm, 20-70 mm ou 30-110 mm (LUT8), plus 50-250 mm (LUT9)
• Taille du spot : 2x6 mm, 3x9 mm, 5x15 mm, 12x12 mm ou 3 mm (uniquement LUT8)
• Fréquence de commutation : 500 Hz (uniquement LUT9), 2,5 kHz ou 6,5 kHz (uniquement LUT9)
• Temps de réponse : 75 µs (uniquement LUT9), 200 µs ou 1 000 µs (uniquement LUT9)
• Indice de protection : IP67
• Soties PNP/NPN et analogique 0 à 13 mA (charge nominale de 500 )
• Dimensions (LxHxP) : 80x40x30,4 mm pour un poids de 400 g
• Affichage bargraphe sur le détecteur pour indiquer le taux de luminescence d’un produit et donc la fiabilité de détection
• Filtres optiques supplémentaires pour différencier plusieurs longueurs d’onde et éliminer les signaux luminescents parasites provenant de l’environnement
• LUT8 : potentiomètre à 8 positions pour une facilité d’utilisation
• Applications typiques : détection de marques, étiquettes ou notices…
• LUT9 réservé à des tâches plus complexes
• Fonction d’apprentissage
• Réglage fin manuel ou via une interface IO-Link (option)
• Intégration dans un dispositif de visualisation de la machine
• Applications : repérage de marques sur des pièces d’épaisseur variable sans avoir à effectuer de réglage mécanique du capteur (industries pharmaceutiques, agroalimentaire, du bois et du papier)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap