La seconde peau réduit la durée de pose des capteurs sur un prototype

Le 28/05/2012 à 13:18  

[exclus="C++"]La jeune pousse La mesure sur mesure (LMSM) a développé une idée originale pour instrumenter un avion ou un véhicule en seulement quelques heures, ou deux jours selon le type de prototype. A la clé, les industriels y gagnent en temps (jusqu’à 80 %), en fiabilité et en terme d’investissement.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap