Le transmetteur multiparamètres passe à la couleur

Le 23/01/2012 à 13:09  

[exclus="C++"]Avec l’affichage de graphiques, des fonctionnalités de contrôle avancées et un enregistreur de données intégré, la présence d’un écran couleur s’imposait pour le dernier transmetteur d’Emerson Process Management.

 

L’américain Emerson Process Management a renforcé son offre de transmetteurs multiparamètres pour les mesures physico-chimiques avec l’introduction du modèle 56. Destiné à un large éventail d’applications (stations d’épuration, industries agroalimentaires, de l’énergie…), ce transmetteur haut de gamme vient remplacer à termes le modèle 54e, dont le modèle 1056 lancé il y a déjà quelques années ne couvrait pas toutes les applications.
La première évolution apporté à l’analyseur 56 est la présence d’un écran LCD couleur rétroéclairé ajustable. Il assure l’affichage des mesures principales avec des caractères de 13 mm de hauteur et permet de bénéficier de l’ensemble des fonctionnalités disponibles. « Un écran graphique couleur s’imposait en effet pour une meilleure visibilité et compréhension des courbes de tendance représentant l’évolution dans le temps des variables mesurées, les messages d’alerte sur fond jaune ou de défauts sur fond rouge », explique Sébastien Crozet, responsable développement pour le marché de l’analyse chez Emerson.
Parmi les autres fonctionnalités, on peut également citer le journal d’événements, un enregistreur et une aide en ligne. Le journal conserve les 300 événements horodatés les plus récents concernant les messages de défauts et d’alerte, l’étalonnage, la coupure d’alimentation, le changement de configuration, etc., ce qui simplifie les tâches de maintenance. Avec l’enregistreur intégré, il n’est plus nécessaire d’en ajouter un pour sauvegarder les valeurs des deux entrées toutes les 30 secondes et pendant 30 jours. Elles sont directement disponibles à l’écran, ou récupérables via le protocole Profibus DP ou une clé USB. « Enfin, alors que le 1056 avait déjà une aide en ligne, mais plus restreinte, celle du transmetteur 56 est associée à des raccourcis vers la description de l’alarme et les explications de ce qu’il faut faire », poursuit Sébastien Crozet.
Autre caractéristique importante, c’est l’intégration d’un régulateur PID et d’une minuterie afin d’actionner une pompe ou une vanne. Côtés spécifications, le transmetteur 56 repose sur une plate-forme modulaire dans laquelle on peut insérer jusqu’à deux cartes parmi un choix de huit (conductivité/résistivité, conductivité/concentration, pH/redox et ions spécifiques, débit, oxygène dissous, chlore dissous, turbidité et ozone dissous). On trouve également quatre sorties 4-20 mA, Hart, Profibus DP et/ou sans fil via l’adaptateur Thum, et quatre sorties logiques sur relais, ainsi que l’extension des températures supportées (de -10 à +60 °C).
Cédric Lardière

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap