Les premiers produits CompactPCI Express sont là !

Le 18/07/2006 à 0:00  
default-image-3085

Doté d’une bande passante beaucoup plus importante que le bus PCI, le PCI Express se place comme fond de panier rapide pour les nouveaux standards de châssis industriels. Inova Computers annonce les premiers châssis CompactPCI Express disponibles sur le marché.
En août dernier, le comité de certification PICMG avait annoncé la norme Exp 2.0, plus connue sous le nom de CompactPCI Express, avec comme idée d’introduire les avantages du bus PCI Express dans les châssis petits formats du CompactPCI. Le mois dernier, Inova Computers présentait un châssis et des cartes cPCIe au salon RTS 2006, en l’occurrence sur le stand du distributeur Vsystems (Inova est également distribué en France par Antycip).
Pour le directeur d’Inova France Ton-Tona Khul, « cette nouvelle technologie offre une bande passante beaucoup plus importante », qui peut atteindre 6 Go/s. Ton-Tona Kuhl y voit en outre un intérêt stratégique : « Pour une société comme la nôtre qui s’est focalisée sur le format 3U, cela ouvre de nouvelles portes à nos produits ».
Pour les cadres d’Inova, cette bande passante peut être mise à profit dans les applications à fort transfert de données, comme celles mettant en jeu des serveurs d’acquisition de données ou de la vidéo.
L’offre d’Inova Computers comprend un châssis avec son fond de panier, une carte processeur et une alimentation. Outre ces deux derniers éléments, le châssis peut accueillir 5 cartes. Trois de ces emplacements sont hybrides, c'est-à-dire que leur connectique est à même de supporter les nouvelles cartes CompactPCI Express, mais aussi les plus anciennes de type CompactPCI 32 bits. Ce qui permet de combler ce que Andrew Brown d’Inova Computers nomme “le fossé générationnel”, en utilisant les nouvelles possibilités techniques sans pour autant sacrifier les investissements consentis ces dernières années. Ce châssis existe avec des hauteurs de 3 ou 4 U, selon que l’on souhaite ou non le système de refroidissement spécifique.
La carte CPU de base, nommée Goldmine, est amenée à évoluer puisqu’Inova annonce qu’un processeur double-cœur sera installé sur cette carte a priori à la fin de l’année en cours, une fois que ledit processeur sera prêt. Il s’agit du Merom, à faible consommation. Cette carte est équipée d’un micro-noyau Linux.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap