Les processeurs double-cœur arrivent sur les cartes

Le 17/03/2007 à 0:00  

Il y a près d’un an, le fondeur Intel proposait ses processeurs double-cœur. Aujourd’hui, c’est une déclinaison spéciale pour l’embarqué qui est lancée. L’Allemand Kontron s’apprête à commercialiser des cartes dont l’architecture repose sur ce type de processeur.
Kontron et Intel brisent les cœurs pour la Saint-Valentin. Un an après avoir sorti son premier processeur double-cœur, Intel a annoncé le 14 février dernier une déclinaison du concept “dual-core” destinée aux marchés de l’embarqué. Le contrôle industriel, le test et l’instrumentation, la Défense ou l’imagerie médicale pourraient donc bénéficier de cet unique processeur physique contenant deux cœurs d’exécution. Ceux-ci tournent à la même fréquence et se partagent les mêmes ressources mémoire. L’intérêt principal de ce genre de technique réside dans le calcul simultané des deux cœurs, qui augmente les capacités de traitement. Autre avantage : chacun des deux cœurs peut se mettre indépendamment en sommeil, ce qui optimise la consommation d’énergie. Intel précise également que chacun des cœurs peut fonctionner avec son propre système d’exploitation.
Membre de l’alliance Intel, Kontron a immédiatement emboîté le pas du fondeur, en intégrant cette technologie dans ses produits. Au salon Embedded World de Nuremberg, le constructeur allemand a annoncé que quatre cartes embarquables allaient en bénéficier : une carte-mère au format mini-ITX, deux cartes CompactPCI (3U et 6U) et un module ETXexpress. Elles possèdent toutes le processeur dual-core T 2500 à 2GHz. Actuellement au stade de prototype, ces cartes devraient commencer à être commercialisées dans le courant du deuxième trimestre de cette année.
Norbert Hauser, le responsable du marketing de Kontron s’attend à ce que « cette technologie double-cœur devienne la technologie de référence pour les applications embarquées nécessitant de hautes performances ». Le constructeur allemand s’appuie sur des tests maisons effectués avec des cartes utilisant un processeur Pentium à 2,1GHz et des cartes conçues autour d’un Intel Core Duo à 2,16 GHz. « Les performances ont été améliorées d’environ 90 % », constate Norbert Hauser.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap