Meci tombe dans l’escarcelle de Clemessy

Le 31/05/2016 à 12:31

Le français Clemessy, spécialiste en génies électrique et mécanique dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie, du tertiaire et des infrastructures de transport (réseau d’entreprises au sein de la branche Énergie du groupe Eiffage), vient d’annoncer le rachat du français Meci, pour un montant non dévoilé.

Créée en 1922, la société était à l’origine un fabricant d’instrumentation de process générale puis se spécialise, à partir des années 1970, dans le comptage transactionnel pour les liquides et les gaz. En 2009, la réunion de Meci et de Satam, autre société française fabricant des pompes et des compteurs volumétriques pour les applications pétrolières, donne naissance au groupe Countum. Meci emploie aujourd’hui 75 personnes pour un chiffre d’affaires annuel de 10 millions d’euros, dont 30 % à l’exportation.

Avec ce rachat, Clemessy se renforce sur les secteurs du pétrole et gaz upstream et midstream, où il est présent (10 % du chiffre d’affaires), notamment à travers sa filiale Secauto, spécialisée en analyse industrielle. Sachant que les activités de Meci s’articulent autour de la conception, la fabrication et la vente d’appareils sur étagère (calculateur CDN16 [voir photographie], enregistreur de données de site LOG15…), de la réalisation de projets clés en main et d’une activité de services techniques et réglementaires, « d’importantes synergies sont identifiées entre Meci et Secauto, notamment dans le secteur des grands projets offshore, de la métrologie et de l’instrumentation en France et à l’international », précise Clemessy.